Crédit : AFP

Baseball - MLB

Retour vers la normalité... ou presque

Publié | Mis à jour

À l’instar de toutes les ligues sportives, le baseball majeur a grandement souffert des effets de la pandémie. Calendrier écourté, éclosions de COVID-19, parties à huis clos et lourdes pertes financières ont meublé l’actualité du circuit du commissaire Rob Manfred la saison dernière.

Pour la campagne 2021, il y a de la lumière au bout du tunnel. On peut même parler d’un retour à la normalité ou presque.

Tout d’abord, la campagne de vaccination roule à plein régime aux États-Unis. Plus de 120 millions d’Américains sont maintenant vaccinés, dont la moitié a reçu ses deux doses. Ces chiffres ont convaincu plusieurs gouverneurs d’États et maires de permettre aux équipes d’admettre des spectateurs dans leurs stades.

Au début de la saison, seuls les Rangers du Texas pourront remplir leur stade au maximum de sa capacité. La majorité des autres formations pourront aussi accueillir des amateurs, mais avec une capacité réduite et une distanciation physique.

C’est une bonne nouvelle pour les partisans et les joueurs, mais surtout pour les propriétaires. Selon différentes sources, les pertes financières du baseball majeur pour la saison 2020 ont dépassé les 3 milliards $.

Les équipes n’ont pas encaissé de revenus de la billetterie ou des concessions alimentaires. Pour ce qui est de la marchandise, les ventes en ligne et à leur boutique souvenir respective se sont poursuivies, mais elles ont connu un recul par rapport aux années précédentes.

Sans compter les salaires des joueurs et des dirigeants. Il faudra plusieurs années au baseball majeur pour absorber cette lourde facture.

De nouvelles règles

Depuis deux ans, le baseball majeur tente de trouver des solutions pour diminuer la longueur des matchs. En 2020, on a assisté à un échantillon de cette avenue.

À compter du 1er avril, tous les programmes doubles seront plus courts avec deux matchs de sept manches seulement. Puis, en prolongation, l’équipe au bâton démarrera la manche avec un coureur au deuxième but.

À chaque match, une équipe pourra avoir un total de 26 joueurs en uniforme. Ce chiffre grimpera à 28 en septembre.

Pour ce qui est des séries éliminatoires, le baseball majeur avait innové en acceptant 16 équipes la saison dernière. Toutefois, cette entente a pris fin avec le couronnement des Dodgers de Los Angeles.

Les propriétaires et l’Association des joueurs doivent maintenant s’entendre sur la formule pour la campagne 2021 et celle des prochaines années. Si les négociations n’aboutissent pas, on pourrait revenir à celle de cinq équipes qualifiées par ligue.

Les favoris

La saison s’ouvrira ce jeudi premier avril. Sur papier, les Dodgers de Los Angeles et les Padres de San Diego sont les grands favoris dans la Ligue nationale.

Durant la saison morte, les deux formations californiennes ont ajouté plusieurs éléments de premier plan. Elles possèdent toutes deux une bonne rotation de lanceurs partants et une excellente attaque.

Du côté de la Ligue américaine, ce n’est pas aussi clair que l’an dernier. Les Yankees de New York, les White Sox de Chicago et les Astros de Houston devraient occuper encore le haut du pavé, mais on pourrait avoir droit à quelques surprises.

Des nouvelles règles qui font jaser

- Les programmes doubles sont maintenant composés de deux matchs de sept manches.

- À chaque manche supplémentaire, chaque équipe au bâton commencera son tour avec un coureur au deuxième coussin.

- Chaque équipe aura un total de 26 joueurs au sein de sa formation. Le total augmentera à 28 joueurs en septembre.

- Chaque formation pourra amener cinq joueurs supplémentaires, qui sont dans son escouade de réserve, à tous ses voyages.

Des spectacteurs ou pas?

Plusieurs formations ont reçu l’approbation de leur État ou de leur ville pour accueillir des spectateurs pour la saison 2021. Par contre, en raison du virus et des variants qui circulent encore, elles ne pourront pas remplir leurs stades à pleine capacité.

Pourcentage de la capacité permise

- Boston, Washington: 12 %

- Tampa Bay: 17 %

- Cubs et White Sox de Chicago, Yankees et Mets de New York, Philadelphie, Pittsburgh: 20 %

- Arizona, Baltimore, Houston, Miami, Milwaukee: 25 %

- Cincinnati, Cleveland: 30 %

- St. Louis: 32 %

- Colorado: 42,6 %

- Texas: 100 %

À confirmer

- Atlanta, Detroit, Kansas City, Angels, Dodgers, Minnesota, Oakland, San Diego, San Francisco, Seattle, Toronto

Le baseball majeur en chiffres

- 3,1 G$: Pertes financières en 2020 en raison de la pandémie et de la saison écourtée

- 7 M$: Salaire moyen des premiers-buts, des frappeurs désignés et des voltigeurs de droite

- 15 joueurs gagneront un salaire de 30 M$ et plus pendant la saison 2021 et de ce nombre, 10 sont des lanceurs

- 2430: Total de matchs disputés durant la saison régulière

- Une seule équipe aura une masse salariale supérieure à 200 millions $ en 2021

- 1er: Date du début de la saison régulière dans le baseball majeur en avril