HKN-HKO-SPO-BUFFALO-SABRES-TRAINING-CAMP

Crédit : AFP

Canadiens de Montréal

Les derniers marqueurs de 100 points acquis par le CH

Publié | Mis à jour

En transigeant pour Eric Staal vendredi, le directeur général Marc Bergevin y a été d’un exploit rare dans l’histoire du Canadien de Montréal : acquérir un ancien marqueur de 100 points en une saison.

Le joueur de centre a accompli l’exploit une seule fois, en 2005-2006 avec les Hurricanes de la Caroline. À 36 ans, il s’amène avec le Tricolore en fin de carrière, mais il n’en reste pas moins l’un des très bons joueurs de sa génération.

Dans cet ordre d’idées, voici les cinq derniers «centenaires» acquis par le Canadien. À noter que Corey Perry était tous près, avec 98 points en 2010-2011.

Joé Juneau et Doug Gilmour

En 2001, le CH a ramené au bercail Joé Juneau contre une bouchée de pain (un choix conditionnel au repêchage de 2004). Le natif de Pont-Rouge avait précédemment marqué 102 points une décennie plus tôt, à sa saison recrue avec les Bruins de Boston.

Juneau n’était plus l’ombre de ce joueur qu’il avait été, mais a tout de même passé trois saisons avec l’organisation avant de prendre sa retraite.

La même année, c’est une autre légende qui s’est amenée dans la métropole québécoise : Doug Gilmour. À 38 ans, l’Ontarien était lui aussi en perte de vitesse après 18 saisons dans la Ligue nationale de hockey.

Il a tout de même produit 41 points à sa seule campagne complète avec le Bleu-Blanc-Rouge, mais on était bien loin de ses trois saisons de 100 points, dont une de 127 avec les Maple Leafs en 1992-1993.

Mark Recchi et Pierre Turgeon

Lors de la saison écourtée de 1994-1995, le directeur général Serge Savard a joué le tout pour le tout en amenant à Montréal pas un, mais bien deux anciens marqueurs de 100 points. Contrairement à Juneau et à Gilmour, Mark Recchi et Pierre Turgeon étaient alors dans la fleur de l’âge.

Deux saisons plus tôt, avec les Islanders de New York, Turgeon inscrivait 132 points, dont 58 buts. Il n’est pas resté longtemps avec le CH (104 matchs), mais il a fait sa marque alors que l’organisation s’apprêtait à traverser une passe plutôt difficile.

Recchi, lui, avait trois saisons de 100 points sous la cravate avant de rejoindre le Canadien. Avec le recul, son acquisition a coûté cher puisque les jeunes John LeClair et Eric Desjardins ont ensuite connu de brillantes carrières avec les Flyers de Philadelphie.

Denis Savard

En 1990 s’est amené à Montréal Denis Savard, considéré à ce jour comme l’un des meilleurs joueurs québécois de l’histoire. L’attaquant de 29 ans a rejoint le club de sa province natale après un début de carrière époustouflant avec les Blackhawks de Chicago. Il avait notamment dépassé le plateau des 100 points cinq fois.

En 1993, à sa dernière année avant de quitter pour la Floride, Savard a même aidé à sa façon le Canadien à remporter la coupe Stanley.

Mentions honorables à Bobby Smith et Pierre Larouche, qui avaient également atteint la centaine avant de se joindre à la Sainte-Flanelle dans les années 1980. Bien entendu, Guy Lafleur, Mats Naslund, Pete Mahovlich et Steve Shutt restent à ce jour les seuls athlètes à avoir accompli l’exploit avec l’uniforme tricolore.