Canadiens de Montréal

«Quelque chose devra changer»

Publié | Mis à jour

Neuf matchs en bris d’égalité, neuf défaites. Ce n’est sans doute pas à ça que pensait La Compagnie créole en chantant C’est bon pour le moral.

« C’est certain que ça ne nous aide pas. Si on doit revivre cette situation d’ici la fin de la saison, quelque chose devra changer. Je ne sais pas si ça nous joue dans la tête. Tout le monde doit faire mieux en prolongation. »– Nick Suzuki

Depuis qu’il est en poste, Dominique Ducharme ne cesse de se faire poser des questions sur les stratégies qu’il adopte en prolongation. Plusieurs sont d’avis qu’il devrait utiliser trois attaquants. Or, justement, ce sont trois attaquants qui se trouvaient sur la surface de jeu lorsque J.T. Miller a scellé l’issue du match.

« On est très à l’aise de jouer à trois attaquants. La couverture homme à homme, c’est pas mal standard au sein de chaque équipe. Dom nous fait confiance. Je devais faire ce jeu. »

– Nick Suzuki

« J’ai vu leur autre joueur changer, alors j’ai cru que je pourrais prendre Miller par surprise et lui enlever la rondelle. Il m’a contourné... j’ai vu que Nick (Suzuki) était là. Chacun de nous aurait dû faire un meilleur travail. Ça a été beaucoup trop facile pour lui. »

– Tomas Tatar

Ce fut moins pire que lors du deuxième match à Calgary et lors du dernier à Winnipeg, mais le Canadien s’est encore tiré dans le pied en manquant un peu de vigueur au cours des deux premières périodes.

« On a connu une bonne troisième période, mais au cours des deux premières, on s’est compliqué la vie avec la rondelle. Parfois, on aurait simplement pu la placer derrière leurs défenseurs. Également, il n’y avait pas vraiment d’échecs avant, on les laissait sortir de leur zone facilement. C’était facile pour eux. »

– Jonathan Drouin