Crédit : Photo courtoisie, EOTTM Vincent Éthier

Boxe

Autre gala d’EOTTM à huis clos

Publié | Mis à jour

Malgré l’assouplissement de certaines règles sanitaires dans la région de Québec, le gala du 17 avril d’Eye of the Tiger Management (EOTTM) sera présenté à huis clos.

Le promoteur Camille Estephan n’a pas fait de demande à la Santé publique pour avoir le droit d’accueillir des spectateurs lors de son événement qui aura lieu au Centre Vidéotron.

«Je sais que la distanciation sociale ne serait pas difficile à respecter en raison de la grandeur de l’amphithéâtre, a mentionné Estephan. Par contre, il faudrait garder les concessions fermées.»

«La vente d’alcool ne serait pas possible non plus. Si les gens consomment, ils ont tendance à oublier la distanciation. C’est un risque qu’on ne veut pas courir pour le moment.»

Les amateurs pourront tout de même regarder les duels sur le site Punching Grace et sur la chaîne TVA Sports.

Divorce prévisible

Comme le collègue Réjean Tremblay l’a écrit jeudi, Estephan a décidé de rompre ses liens d’affaires avec Golden Boy pour quatre de ses cinq boxeurs.

David Lemieux, Junior Ulysse, Erik Bazinyan et Steven Butler demeureront sous contrat avec EOTTM. Par contre, ils pourront obtenir des opportunités avec tous les promoteurs, et non un seul, lorsqu’ils se battront à l’extérieur du Québec.

La seule exception est le poids lourd Arslanbek Makhmudov. Il vient de signer un contrat à long terme avec Golden Boy. Toutefois, si ça ne va pas au goût d’Estephan, il peut sortir son pugiliste de l’entente à tout moment. Celui qu’on surnomme le «Lion» devrait remonter sur le ring à la fin du mois d’avril.

En terminant, Bazinyan (25-0, 19 K.-O.) serait la tête d’affiche d’un gala qui aurait lieu le 15 mai. Le protégé de Marc Ramsay n’a pas vu d’action depuis le 21 février 2020, soit lors du dernier événement présenté avant le début de la pandémie au Québec.