Crédit : John Morris / Agence QMI

LHJMQ

Mario Pouliot victime d’un malaise cardiaque

Kevin Dubé

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda, Mario Pouliot, ne sera pas derrière le banc de son équipe lors du prochain environnement protégé puisqu’il a été placé au repos forcé après avoir été victime d’un malaise cardiaque.

«Des examens plus approfondis auront lieu prochainement pour en connaître davantage sur son état de santé», ont fait savoir les Huskies par voie de communiqué, ajoutant qu’il serait absent pour une période indéterminée.

C’est donc l’entraîneur adjoint Brad Yetman qui prendra la place de Pouliot pendant son absence, tandis que le directeur général adjoint Marc-André Bourdon se joindra au personnel d’entraîneurs de l’équipe dans la «bulle» de Val-d’Or.

La nouvelle a déclenché plusieurs réactions sur les médias sociaux, jeudi. De son côté, Patrick Roy n’était pas au courant du malaise qu’avait subi son collègue lorsqu’il a rencontré les médias, jeudi, après l’entraînement de son équipe.

«J’avais une question pour lui et il ne m’a pas répondu, alors que ce n’est pas son habitude. Je suis content de savoir que ce n’est pas parce qu’il me boudait ! Je pense à lui et je vais lui envoyer un appel de courtoisie pour m’assurer que tout va bien pour lui», a-t-il mentionné.

Deux cas chez le Drakkar

Par ailleurs, deux cas positifs de COVID-19 ont été confirmés chez le Drakkar de Baie-Comeau, forçant l’organisation à se placer en isolement complet pendant 14 jours.

L’équipe de la Côte-Nord ne sera donc pas autorisée à participer à l’événement d’environnement protégé à Sherbrooke, comme c’était prévu.

La LHJMQ a annoncé que les deux autres équipes devant y prendre part, les Saguenéens de Chicoutimi et le Phœnix de Sherbrooke, allaient donc s’affronter quatre fois en l’absence du Drakkar.

Le Drakkar devient la huitième équipe à être touchée par la COVID-19 cette année, après l’Armada de Blainville-Boisbriand, le Phoenix de Sherbrooke, les Saguenéens de Chicoutimi, les Voltigeurs de Drummondville, les Tigres de Victoriaville, les Sea Dogs de Saint-Jean et les Mooseheads d’Halifax.