Crédit : AFP

Baseball - MLB

Charlie Montoyo et les Blue Jays, une relation durable

Publié | Mis à jour

Les Blue Jays de Toronto ont utilisé l’option figurant au contrat de leur gérant Charlie Montoyo. Le Portoricain de 55 ans demeurera ainsi à la barre de l’équipe au moins jusqu’au terme de la saison 2022.

C’est ce que le directeur général Ross Atkins a révélé, mardi, lors d’une vidéoconférence au cours de laquelle il n’a pas hésité à louanger son homme de confiance.

«Il est très stable pendant les matchs. Ses instincts sont incroyables, a évalué Atkins. Sa collaboration avec [ses adjoints] continue d’être une force. Le personnage, sa capacité à créer un environnement très positif et constructif, c’est très encourageant. Je ne pourrais pas être plus heureux de travailler à ses côtés.»

S’il n’a rien révélé pour la suite, Atkins s’est toutefois fait rassurant, avançant que ses embauches demeuraient habituellement des décisions pour assurer la pérennité de l’équipe.

«Il s'agit d'une relation et d'un partenariat que nous souhaitons voir durer. Tout employé que j’ai embauché dans ma carrière, peu importe où, il s’agit d’un engagement à long terme. Ce ne sont jamais des relations du genre "voyons ce qu’ils vont faire". Il s’agit de relations permettant de nous concentrer sur un but commun et de nous aider les uns les autres à nous améliorer.»

Moderne

Montoyo amorcera sa troisième saison avec les Blue Jays et il montre jusqu’ici un dossier de 99-123. Il a toutefois permis à la formation torontoise de se qualifier pour les éliminatoires au terme d’une saison écourtée en 2020, même si le club a dû s’expatrier temporairement et disputer ses rencontres à domicile à Buffalo en raison de la pandémie de COVID-19.

Son travail lui avait d’ailleurs valu une nomination pour le titre de gérant de l’année dans la Ligue américaine en compagnie de Kevin Cash (Rays de Tampa Bay) et de Rick Renteria (White Sox de Chicago).

Aux yeux d’Atkins, c’est une approche différente qui lui a permis d’opérer ce changement de direction.

«Peu importe la préparation et l'expérience que vous avez – Charlie, je pense, avait autant de préparation et d'expérience de gestion que vous pourriez le demander –, c'est toujours très différent lorsque vous dirigez une organisation comme il le fait», a lancé le DG.

«Il a accepté son rôle avec humilité. Il a relevé tous les défis avec un esprit ouvert et un caractère incroyable. Il traite tout le monde de la même manière. Nos joueurs apprécient vraiment cela. De toute évidence, il est conscient des besoins et des intérêts individuels. Il est simplement un être humain très juste et cohérent qui donne le ton à notre environnement.»

Encore Guerrero

Les Jays jouaient par ailleurs une rencontre préparatoire face aux Phillies de Philadelphie dans le cadre de la Ligue des pamplemousses, à Clearwater en Floride. Ils l’ont emporté 14 à 5, notamment grâce à une excellente sortie de Vladimir Guerrero fils.

Le puissant cogneur a placé la balle en lieu sûr lors de ses quatre présences dans le rectangle des frappeurs. Il a notamment réussi deux doubles et un triple, produisant trois points tout en croisant lui-même la plaque à deux reprises.

Marcus Semien a claqué une longue balle de deux points. Ses coéquipiers Cavan Biggio et Randal Grichuk ont également été à l’origine de deux points.

Tanner Roark (2-0) amorçait un troisième match sur la butte depuis le début du camp d’entraînement et il a concédé ses trois premiers points. Il a permis trois coups sûrs et deux buts sur balles en trois manches et un tiers pour mériter une deuxième victoire. Il montre une moyenne de points mérités de 3,24 en présaison.

Toro suppléant

Le Québécois Abraham Toro a quant à lui fait son entrée à titre de coureur suppléant pour les Astros de Houston lors d’une partie contre les Mets de New York. Il est ensuite demeuré en poste au champ gauche sans toutefois obtenir d’occasion de s’exercer au bâton.

Les Mets ont triomphé 8 à 3 en vertu des circuits de Dominic Smith (trois points), de Pete Alonso (un point) et de Francisco Lindor (deux points).