Crédit : Photo Pierre-Paul Poulin

Canadiens de Montréal

Paul Byron sait qu'il devra en faire davantage

Publié | Mis à jour

Paul Byron disputait un deuxième match au centre depuis l’arrivée de Dominique Ducharme derrière le banc du Canadien de Montréal, samedi, et il croit avoir tous les atouts pour remplir ce rôle au besoin.

Byron prenait pour une deuxième fois la place de Jake Evans au centre de la quatrième unité de l’équipe au cours des neuf parties sous la férule de Ducharme. Déjà utilisé en infériorité numérique, le numéro 41 est conscient de la nature défensive de cette position. 

«À chaque match au centre, tu es plus à l'aise, a dit Byron en vidéoconférence, lundi, avant un duel contre les Jets à Winnipeg. Tu dois être le troisième gars dans la zone défensive. Chaque répétition, je pense que ça aide. Je vais essayer de faire de mon mieux pour aider l’équipe.»

Si Byron obtient de nouvelles responsabilités depuis le début du règne de Ducharme, il a toutefois indiqué que le système préconisé par l’instructeur ne change rien au rôle d’un joueur de centre, qui demeure axé sur le repli défensif.

«Ça importe peu dans quel système vous êtes. Quand vous êtes au centre, vous en avez plus à faire, vous avez plus de responsabilités. Vous devez en quelque sorte être partout sur la glace. C’est une position de soutien.»

La communication demeure toutefois primordiale lorsque vient le temps d'effectuer des ajustements et de corriger certaines facettes de son jeu. Ducharme semble notamment avoir indiqué au petit attaquant d’utiliser son arme principale pour accomplir sa nouvelle mission.

«En parlant avec "Dom", la communication entre nous rend la transition facile de l’aile au centre. [Nous parlons] d’être au bon endroit, d’être patient et d’utiliser ma vitesse. Mon coup de patin me donne la possibilité de montrer que je peux bien faire à cette position.»

Byron pourrait toutefois retourner rapidement à l’aile, car Evans n’a été laissé de côté que deux fois en 27 parties depuis le début de la saison.