Crédit : AFP

NFL

Joueurs autonomes dans la NFL: des renforts disponibles en défensive

Publié | Mis à jour

Maintenant que le portrait des joueurs autonomes du côté offensif a été dressé hier, place à ceux du volet défensif. Plusieurs prises intéressantes s’annoncent, surtout du côté des chasseurs de quarts sur le front défensif et des demis de coin. Il s’agit là de positions prisées dans une ligue de plus en plus axée sur la passe pour lutter face aux offensives les mieux nanties. Plusieurs parmi les joueurs cités ne devraient pas avoir à patienter longuement avant de trouver leur prochaine destination.

Front défensif

Shaquil Barrett

• Buccaneers | 28 ans

La bombe du marché si les Bucs le laissent filer! Après son année monstre de 19,5 sacs en 2019, on pourrait croire qu’il a ralenti en 2020 avec huit sacs, mais il n’en est rien. Même si cette statistique précise a diminué, le secondeur extérieur a été sixième dans la ligue avec 44 pressions sur les quarts-arrières adverses. Sa performance dominante dans les dernières séries a montré à quel point il est dominant. Les Buccaneers feront tout pour le garder, mais il coûtera la Lune.

Bud Dupree

• Steelers | 28 ans

Il y a différentes façons d’évaluer Bud Dupree. Certains seront attirés par le fait qu’il a enregistré 19,5 sacs lors de ses deux dernières saisons, une production intéressante. Toutefois, d’autres y verront plutôt le simple résultat d’un joueur qui profite du schéma défensif des Steelers, lourdement axé sur le blitz, ce qui le fait mieux paraître. Dupree se situe probablement entre les deux perceptions, mais une équipe risque de surpayer.

Jadaveon Clowney

• Titans | 28 ans

Clowney demeure l’un des joueurs les plus énigmatiques parmi ceux disponibles sur le front défensif. Contrairement à l’étiquette qui lui est parfois accolée, il n’a jamais su se développer comme un véritable chasseur de quarts. Il n’a obtenu aucun sac en huit matchs la saison dernière. Toutefois, il est efficace dans toutes les facettes du jeu, spécialement contre le jeu au sol. Il y a aussi l’aspect santé à considérer, puisqu’il est régulièrement blessé.

Yannick Ngakoue

• Ravens | 25 ans

L’étoile de Yannick Ngakoue semble avoir pâli quelque peu avec sa dernière saison peu convaincante séparée entre les Vikings et les Ravens. L’ailier défensif excelle pour utiliser sa vitesse, mais il n’a pas la puissance désirée pour tous les systèmes défensifs. Il est aussi un joueur qui en arrache contre le jeu au sol, ce qui le rend plus unidimensionnel que d’autres candidats. Avec 45,5 sacs en 78 matchs, en plus de 18 échappés provoqués, il demeure dangereux.

Haason Reddick

• Cardinals | 26 ans

L’année 2020 aura été pour Haason Reddick celle du grand réveil... ou du grand mirage! Ça reste à déterminer, mais après trois saisons misérables avec les Cardinals, lors desquelles il a été peu utilisé, il n’a compilé que 7,5 sacs du quart. Puis, l’an dernier, cette production a explosé avec 12,5 sacs. Il n’est pas impossible que Reddick ait soudainement vu la lumière, mais le scénario est tout de même louche.

Carl Lawson

• Bengals | 25 ans

Voilà un joueur sous-estimé parce qu’il ne revendique que 20 sacs en 51 matchs avec les Bengals. Cependant, la saison dernière, il a appliqué la pression à 44 reprises. À travers la ligue, seuls les joueurs vedettes que sont TJ Watt (61), Joey Bosa (45) et Aaron Donald (45) ont fait mieux que lui à ce chapitre. Son jeu n’est pas le plus poli, mais à 25 ans, il a bien des années devant lui pour s’améliorer et déranger les quarts.

Carlos Dunlap

• Seahawks | 32 ans

À son arrivée à Seattle, Dunlap a contribué à transformer la défensive des Seahawks, qui a profité de son impact sur la ligne défensive. Cinq de ses six sacs ont été enregistrés dans ses neuf matchs avec les Seahawks. À 32 ans, il ne faut pas s’attendre à une production monstre, mais il peut quand même apporter une belle contribution. À Seattle, il a été l’une des rares menaces sur une ligne défensive déficiente.

Secondeurs

K.J. Wright

• Seahawks | 31 ans

Depuis plusieurs saisons, K.J. Wright fait partie des joueurs les plus sous-estimés au sein de la défensive des Seahawks. À 31 ans, il n’est plus aussi fluide que par le passé en couverture de passe, mais il tire toujours son épingle du jeu pour contrer le jeu au sol. Les Seahawks ont repêché un autre secondeur, Jordyn Brooks, l’an dernier, et c’est peut-être le chant du cygne pour Wright à Seattle.

Jayon Brown

• Titans | 26 ans

Brown est un autre de ces secondeurs de l’ère actuelle, dont le gabarit est plus petit et qui se débrouille avant tout en couverture de passe. Ce n’est pas la tasse de thé de toutes les équipes, mais parmi elles, de plus en plus se tournent vers cette stratégie en misant avant tout sur la vitesse. Considérant à quel point les Titans ont été atroces en couverture quand Brown est tombé au combat la saison dernière, ils pourraient garder mainmise sur lui.

Demis de coin

William Jackson III

• Bengals | 28 ans

Depuis ses débuts hyper prometteurs dans la NFL, William Jackson n’a plus jamais été le même joueur par la suite. Sans dire qu’il est devenu mauvais, le demi de coin des Bengals semblait en voie de s’établir parmi la crème à sa position et ce ne fut finalement jamais le cas. Est-ce que la défensive souvent atroce de l’équipe a freiné sa progression? La question se pose. Il a encore de belles années devant lui et une équipe prendra le pari de le relancer.

Shaquill Griffin

• Seahawks | 25 ans

Griffin pourrait fort bien s’avérer le demi de coin le plus convoité sur le marché. À 25 ans, il est dans la fleur de l’âge. Il n’est ni le plus dominant ni le plus constant, mais quand un demi de coin au-dessus de la moyenne se retrouve libre dans la mi-vingtaine, c’est un gage de gros contrat. L’ennui dans son cas, c’est qu’il connaît autant de très bonnes séquences que de longs moments à oublier.

Richard Sherman

• 49ers | 32 ans

Le vétéran a vu sa dernière campagne sabotée par une blessure, mais en 2019, à son arrivée chez les 49ers, il avait connu un bon regain de vie. Il ne sera plus le joueur de ses belles années à Seattle, mais il peut encore largement tenir son bout et insufflera à sa future équipe son sens contagieux du leadership. À coût modeste, c’est un bon investissement.

Patrick Peterson

• Cardinals | 30 ans

Voilà un autre vétéran qui a été élevé au rang de super vedette depuis son arrivée dans la NFL, mais qui n’a plus forcément la même côte récemment. Celui qui était craint il n’y a pas si longtemps par les quarts-arrières adverses a été ciblé 75 fois la saison dernière, comme quoi il ne semble plus aussi intimidant que par le passé. Il faut dire que la tertiaire des Cardinals le laisse plus souvent qu’autrement à lui-même. Il peut encore se refaire.

Malcolm Butler

• Titans | 31 ans

Le héros des Patriots au Super Bowl en 2014 a depuis connu une belle carrière. Avec les Titans l’an dernier, il a bien rebondi après une première année difficile et coupée par une blessure à sa première saison avec sa nouvelle équipe. Ce n’est pas en raison de son jeu que les Titans le libèrent, mais plutôt de son lourd contrat. Butler est reconnu comme un joueur qui se fait parfois prendre à contre-pied, mais qui est très compétitif.

A.J. Bouye

• Broncos | 29 ans

Bouye représente un cas intrigant. Après un bon début avec les Texans, il a brillé avec les Jaguars avant de passer aux Broncos, la saison dernière. C’est là que le train a déraillé avec des blessures à répétition et une suspension pour consommation de substances interdites. Il lui restera d’ailleurs deux matchs à purger la saison prochaine. Il n’en demeure pas moins qu’il a donné pendant quelques saisons du football de haut niveau.

Ronald Darby

• Washington | 27 ans

Sans être miraculeux, Darby a semblé retrouver ses repères à Washington en rendant de fiers services à la défensive. Il s’était quelque peu fait oublier lors des trois saisons précédentes avec des blessures. Même s’il n’a pas réussi d’interception, il s’est rarement fait brûler, au point où le site analytique Pro Football Focus l’a hissé au 12e rang parmi tous les demis de coin la saison dernière.

Demis de sûreté

Anthony Harris

• Vikings | 29 ans

Depuis quelques saisons, Anthony Harris est passé de joueur obscur et utilisé à temps partiel chez les Vikings à l’un des meilleurs maraudeurs du circuit. Il ne sera pas l’homme à tout faire que certaines équipes recherchent, à jouer près de la ligne de mêlée et prêt à contribuer en situation de blitz. Par contre, en couverture de passe, c’est son domaine et même s’il n’a pas montré la même vigueur en 2020 qu’en 2019, il trouvera vite preneur.

John Johnson III

• Rams | 25 ans

Dans la tertiaire des Rams, les projecteurs sont tournés vers le demi de coin étoile Jalen Ramsey, mais le maraudeur John Johnson mérite beaucoup plus de reconnaissance qu’il en reçoit. Il figure parmi les meilleurs à sa position en couverture de passe et il peut évoluer partout sur le terrain. Les Rams l’ont souvent décrit comme leur général défensif.

Keanu Neal

• Falcons | 26 ans

Neal a amorcé sa carrière en trombe avec les Falcons avec une saison recrue exceptionnelle et a poursuivi dans la même veine à sa deuxième année. Par la suite, de graves blessures lui ont fait perdre deux saisons presque entières et il est revenu à un niveau de jeu intéressant en 2020. On imagine facilement une réunion avec son ancien pilote Dan Quinn, devenu coordonnateur défensif des Cowboys.

Xavier Woods

• Cowboys | 26 ans

Woods était en train de s’établir comme un bon joueur dans la tertiaire des Cowboys avant le désastre collectif en défensive à Dallas la saison dernière. Il risque donc d’être regardé de haut, mais personne dans cette unité, ou presque, n’a bien paru la saison passée et il ne faut probablement pas en faire tout un plat. Woods peut bien paraître le long de la ligne de mêlée et peut dépanner en couverture face aux ailiers insérés.

Autres noms à surveiller...

La plupart des noms suivants ne feront pas forcément sauter la banque, mais pourraient s’avérer des ajouts pertinents.

Romeo Okwara

• Lions | 25 ans

L’ailier défensif a explosé la saison dernière avec 10 sacs du quart. À ses quatre saisons précédentes, il n’avait pas fait de bruit. Il semble réellement sorti de sa coquille.

Trey Hendrickson

• Saints | 26 ans

Hendrickson n’a pas obtenu beaucoup de temps de jeu à ses trois premières saisons avec les Saints, mais il a vu du terrain en 2020 et a répondu avec 13,5 sacs du quart.

Dalvin Tomlinson

• Giants | 27 ans

Ce colosse de 6 pi 3 po et 318 livres s’est établi parmi les bons joueurs de ligne à l’intérieur pour freiner la course. On entend peu parler de lui en raison de son rôle dans l’ombre.

Mike Hilton

• Steelers | 27 ans

Parmi les demis de coin qui se spécialisent dans la couverture à l’intérieur, Hilton est probablement le candidat le plus accompli. De plus en plus, les équipes veulent miser sur trois bons demis de coin.

Jason Verrett

• 49ers | 29 ans

Verrett a été blessé à répétition de 2017 à 2019, puis le demi de coin est revenu en force avec une superbe saison en 2020. Il n’a pas encore 30 ans et n’a donné que des miettes aux receveurs face à lui.

Chidobe Awuzie

• Cowboys | 25 ans

Awuzie est un demi de coin qui est à son meilleur en couverture de zone. Il était devenu un joueur fiable à Dallas avant de sombrer en 2020, comme tout le monde dans le même bateau défensif.