Crédit : AFP

Baseball - MLB

Abraham Toro fait face à de l’adversité

Publié | Mis à jour

Le Québécois Abraham Toro a beau connaître un excellent camp d’entraînement, il demeure au coeur d’une chaude bataille pour conserver sa place dans la formation des Astros de Houston.

Si Toro conserve une brillante moyenne de ,364 (4 en 11) et mène les Astros avec trois doubles, l’arrivée récente du Dominicain Robel Garcia est venue changer un peu la donne pour le Québécois.

Réclamé au ballottage par les Astros le 27 février dernier, Garcia présente un profil similaire à celui de Toro. Frappeur ambidextre comme le Québécois, il est aussi très polyvalent en défensive, pouvant jouer autant à l’avant-champ qu’au champ extérieur.

«Il joue très bien jusqu’à présent, a d’ailleurs convenu le gérant Dusty Baker, à propos de Garcia, cité sur le site web du baseball majeur. Nous tentons de le faire jouer régulièrement car il est arrivé un peu sur le tard dans l’équipe et nous voulons lui donner une opportunité équivalente à celle qu’on a offerte à d’autres joueurs.»

Ainsi, pendant que Toro était laissé de côté vendredi, c’est Garcia qui a entamé le match au troisième coussin pour les Astros. Celui qui a disputé 31 parties avec les Cubs de Chicago en 2019 en a profité pour frapper un circuit en solo dans une défaite de 4 à 3 contre les Cardinals de St. Louis, à Jupiter, en Floride.

«La seule façon d’évaluer quelqu’un est de le faire jouer, a ajouté Baker. On veut faire jouer tout le monde.»

Rien à se reprocher

Peu importe le rendement de Garcia, qui est âgé de 27 ans, Toro a tout fait jusqu’à maintenant pour assurer son poste avec les Astros depuis le début de la Ligue des pamplemousses.

Ayant participé à neuf matchs préparatoires, l’athlète originaire de Greenfield Park, sur la rive sud de Montréal, a atteint les sentiers une fois sur deux (,500). En plus de ses quatre coups sûrs, il a effectivement soutiré trois buts sur balles.

Là où les performances du Québécois de 24 ans sont particulièrement étonnantes, c’est qu’il réussit à frapper la balle avec aplomb. Toro a d’ailleurs obtenu ses trois doubles lors de trois matchs consécutifs, soit entre le 6 et le 9 mars.

En défensive, Toro s’est très bien débrouillé, autant au premier but qu’au troisième coussin. Garcia et lui devront visiblement poursuivre la lutte pour le dernier poste chez les Astros à titre de joueur d’utilité.

Après une journée de congé samedi, la formation de Houston reprend l’action, dimanche à West Palm Beach, avec un match préparatoire contre les Nationals de Washington. Le camp se poursuivra jusqu’au début de la saison régulière des Astros, le 1er avril, à Oakland.

Bon départ de Robbie Ray

Parmi les matchs disputés samedi, les lanceurs des Blue Jays de Toronto n’ont accordé qu’un seul coup sûr aux Orioles de Baltimore, dans un match écourté à huit manches, pour l’emporter par le pointage de 5 à 0 à Dunedin, en Floride.

Le partant Robbie Ray a été particulièrement brillant, ne cédant aucun coup sûr et seulement deux buts sur balles en quatre manches de travail. Le releveur gaucher Ryan Burocki a aussi été fumant, lançant une manche parfaite ponctuée de trois retraits au bâton. À l’attaque, Cavan Biggio a notamment réussi un circuit de deux points, bouclant la rencontre avec trois points produits et autant de points comptés.