Crédit : Photo AFP

Canadiens de Montréal

Un rythme insoutenable

Publié | Mis à jour

Le Canadien avait beau avoir frisé la perfection, mercredi soir à Vancouver, il ne fallait pas s’attendre à des miracles sur la glace du Saddledome de Calgary. La troupe de Dominique Ducharme, qui disputait un troisième match en quatre soirs et un deuxième en 22 heures, affrontait une formation qui n’avait pas joué depuis dimanche.

Euh! Allô? Celui qui a composé le calendrier en a échappé une. 

Probablement dans le but de bien paraître, les joueurs du Tricolore ont répété, lors de leur point de presse d’après-match, qu’il ne fallait pas se servir de la fatigue comme excuse, il y a quand même des limites.

Même les partisans et les journalistes qui suivent les matchs dans le confort de leur salon peine à suivre ce rythme insoutenable.

«Le manque d’énergie amène un manque d’exécution. Moins d’actions rapides et des réactions plus lentes donnent plus de temps à l’adversaire pour appliquer de la pression», a analysé l’entraîneur du Canadien au terme de ce revers de 2 à 1.

La deuxième période a été particulièrement éprouvante pour les Montréalais. Jake Allen a fait face à 14 tirs et Josh Leivo a profité de cet engagement pour inscrire les deux buts des Flames.

«On pense toujours que cette situation (deux matchs en deux soirs) est difficile physiquement. C’est vrai, mais le plus grand défi, c’est au niveau mental», a souligné Ducharme.

«On a commis des erreurs mentales dans des endroits clés en sortie de zone. On a trop souvent perdu la rondelle en territoire neutre. La fraction de seconde qui nous manquait nous empêchait de prendre cette enjambée de plus qui permet de faire un jeu solide. C’est ce qui nous a coûté cher, surtout en deuxième période», a-t-il ajouté.

Romanov : le message demeure le même 

En l’absence de Ben Chiarot, Victor Mete a été réinséré dans la formation pour la première fois depuis le 21 février. Il avait été laissé de côté lors des huit derniers matchs.

Pour sa part, Alexander Romanov a obtenu sa première véritable audition à la gauche de Shea Weber. À forces égales, il a passé près de 11 minutes sur la surface de jeu en compagnie de son capitaine.

«Il a obtenu un peu plus de temps de jeu, mais notre message à son endroit demeure le même depuis le début de la saison. Il y a des points importants sur lesquels on veut qu’il s’attarde. Il doit se concentrer là-dessus et afficher de la constance», a indiqué Ducharme