Crédit : AFP

LNH

Tristan Jarry retrouve de sa superbe

Publié | Mis à jour

Les changements au sein de la direction sont souvent à l’origine d’un soubresaut pour une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH). Pour Tristan Jarry, l’arrivée de Ron Hextall comme directeur général des Penguins de Pittsburgh a été le tournant de sa saison.

La différence est éloquente: Jarry est passé d’une moyenne de buts alloués de 3,95 et d'un taux d’efficacité de ,857 en sept parties avant l’arrivée de Hextall à une moyenne de 2,54 et un taux de ,921 en 11 parties depuis, selon une analyse du quotidien «Pittsburgh Tribune-Review».

L’entraîneur-chef Mike Sullivan a d’ailleurs noté une amélioration significative dans le jeu du gardien de 25 ans qui compte 80 parties d’expérience dans la LNH.

«Il y a une amélioration tangible dans le jeu global de Tristan, a dit Sullivan lors d’un point de presse, mercredi. Il suit extrêmement bien la rondelle. Il a un certain niveau de confort dans le filet. Son contrôle des rebonds a été formidable et il a effectué des arrêts opportuns pour nous à des moments critiques qui nous ont aidés à gagner des matchs.»

Un numéro 1

Le mauvais début de saison de Jarry a été en quelque sorte une surprise chez les Penguins. En 2019-2020, le Canadien avait en effet montré une fiche de 20-12-1, une moyenne de 2,43 et un taux de ,921, ce qui avait convaincu l’ancien DG Jim Rutherford d’échanger Matt Murray aux Sénateurs d’Ottawa.

Le Québécois Kristopher Letang, qui a notamment œuvré devant Marc-André Fleury et Murray par le passé, a indiqué qu’il était totalement en confiance avec Jarry devant la cage de l’équipe et qu’il le considérait comme un gardien partant.

«C’est un gardien numéro 1 et il l’a prouvé avec nous, a dit l’arrière. Il l’a montré cette année avec des arrêts-clés à des moments-clés. Maintenant, il est un très bon gardien de but, très vocal, et un bon gardien avec la rondelle aussi.»

Les Penguins seront de passage à Buffalo pour y affronter deux fois les Sabres, jeudi et samedi.