SOCCER-USA/

Crédit : Photo USA TODAY Sports

Club de foot Montréal

Nancy le choix logique

Publié | Mis à jour

S’il faut en croire Luis Binks, la nomination de Wilfried Nancy à titre d’entraîneur-chef était le seul choix logique pour le CF Montréal.

«C’est une bonne décision selon moi. C’était le bon choix. Il connaît les joueurs et le personnel d’entraîneurs. Il a fait partie de ce que nous avons commencé à bâtir l’an passé et ça s’inscrit dans la continuité», a indiqué le jeune défenseur anglais lors d’une visioconférence mardi après-midi. 

«On a commencé à développer quelque chose l’an passé et ça aurait été un peu insensé de partir dans une nouvelle direction.»

Bon rythme 

Le CF Montréal est au cœur de sa seconde semaine préparatoire et l’effectif est enfin presque complet.

La semaine dernière, plusieurs joueurs n’avaient pas encore terminé leur période de quarantaine et ne pouvaient donc pas s’entraîner avec le reste du groupe.

«Cette semaine, il ne manque que quatre joueurs, je crois, alors il y a déjà une différence dans le niveau d’intensité des entraînements. Tout le monde a un bon tempo», a souligné l’arrière Kamal Miller, qui a remarqué la transition sans heurt avec l’embauche de Wilfried Nancy.

«Ç’a semblé être une transition naturelle pour la plupart des gars. Les vétérans le connaissent bien et on n’a pas l’impression de devoir traverser une transition importante.»

Mentor 

Comme l’effectif sera très jeune cette saison, Binks estime que l’arrivée de Laurent Ciman dans le personnel d’entraîneurs sera bénéfique.

«On a perdu une légende avec le départ de Patrice [Bernier], mais Laurent est un vétéran qui a beaucoup d’expérience et je crois que toute l’équipe va bénéficier de sa présence, et pas seulement les défenseurs.»

Quant à Miller, qu’on a surtout connu comme arrière gauche, il ne sait pas s’il jouera essentiellement à son poste naturel ou ailleurs au sein de la ligne défensive. On sait qu’il est aussi à l’aise comme arrière central.

«Je n’ai pas encore discuté avec Wil de l’utilisation qu’il compte faire de moi. Je suis polyvalent et je peux jouer partout sur la ligne arrière.»

Visite en Italie 

Binks, qui n’a que 19 ans, en sera à une seconde saison avec la formation montréalaise et il entend augmenter son niveau de jeu, qui était déjà très intéressant lors de sa saison recrue, l’an passé.

«J’ai eu une année correcte l’an dernier, j’ai appris énormément et pour moi, cette nouvelle saison doit me permettre de poursuivre mon développement afin de jouer à un haut niveau.»

Pendant la saison morte, le Britannique est rentré en Angleterre, mais a aussi fait un crochet en Italie puisqu’il ne faut pas oublier qu’il appartient désormais au FC Bologne et qu’il est à Montréal en vertu d’un prêt valide pour l’ensemble de la saison 2021.

«J’ai passé quelques semaines à la maison et je suis parti en Italie au début janvier. J’ai passé une dizaine de jours avec le préparateur physique de Bologne et j’ai aussi passé une semaine avec la première équipe.

«Même si je ne suis pas resté aussi longtemps que je l’aurais voulu, je crois que c’est un séjour dont je vais pouvoir profiter.»

Jeunesse 

On l’a dit, cette équipe est jeune et si ça peut sembler être un handicap, ce sera peut-être fort utile, du moins pendant tout le temps où le club sera basé en Floride.

«Le climat joue un grand rôle dans tous les matchs partout dans le monde et nous allons certainement devoir nous adapter aux conditions en Floride», a noté Kamal Miller, qui a disputé les deux dernières saisons à Orlando.

«Je crois que la jeunesse de notre groupe va nous aider à cet égard quand on va atteindre la 70e ou la 80e minute dans les matchs.»

L’arrière ontarien a également fait remarquer que cette jeunesse amenait un bel enthousiasme dans le camp préparatoire.

«Je vois beaucoup d’énergie et de volonté de la part de ces jeunes.»