Crédit : Photo d'archives, COURTOISIE

Ski et planche

Dure sortie pour Éliot Grondin

Publié | Mis à jour

(Sportcom) - Au lendemain de sa première victoire dans le circuit de la Coupe du monde de snowboard cross, Éliot Grondin a connu une journée difficile et a dû se contenter du 25e rang à Bakuriani, en Géorgie, vendredi.

C’est la première fois cette saison qu’il ne se qualifie pas pour la super-finale ou la petite finale.

L’athlète de Sainte-Marie a fini quatrième de sa vague en huitième de finale et n'a pas été en mesure de compléter sa descente, ce qui l’a limité à une seule course au cours de la journée. L’Italien Omar Visintin a été le plus rapide en grande finale en devançant le Suisse Kalle Koblet et l’Autrichien Alessandro Haemmerle.

Jeudi, en entrevue avec Sportcom, Grondin soulignait que sa constance lui avait permis d’être dans la course pour l’obtention du globe de cristal. En raflant la médaille d’or, il avait réussi à réduire l’écart à seulement huit points avec la tête du classement général, mais accuse maintenant un retard de 62 points sur l’actuel meneur, Alessandro Haemmerle.

Le Québécois de 19 ans aura cependant l’occasion de se reprendre, lorsque le titre se jouera à la dernière Coupe du monde de snowboard cross du calendrier, soit celle de Veysonnaz, en Suisse, prévue pour le 20 mars prochain.

Une leçon

Chez les femmes, Audrey McManiman a pris le 17e rang.

Après avoir connu un mauvais départ et avoir chuté deux fois plutôt qu’une, la planchiste de 26 ans ne croyait plus en ses chances et a décidé de sortir de la piste lors des huitièmes de finale.

Elle a cependant appris après la course que son adversaire italienne Michela Moioli avait également chuté, ce qui aurait pu permettre à McManiman de la rattraper, si elle n’avait pas abandonné. Moioli a finalement atteint la super-finale et a conclu la journée au quatrième rang.