LNH

Lafrenière débloque tranquillement...

Publié | Mis à jour

Après avoir tourné au ralenti en début de saison, le jeune Alexis Lafrenière semble de plus en plus s’adapter au rythme de la LNH.

Le premier choix du dernier repêchage, qui n’avait inscrit qu’un point à ses 15 premiers matchs avec les Rangers de New York, en a maintenant obtenu au moins un lors des quatre derniers. Il a même fait mieux, jeudi soir, avec une récolte d’un but et une aide dans un gain facile de 6 à 1 aux dépens des Devils du New Jersey. Ainsi, il a connu sa première soirée de deux points en carrière dans le circuit Bettman, lui qui avait également compté mardi.

Aussi, son but inscrit en fin de rencontre, son quatrième de l’année, n’était pas piqué des vers. Il a battu le gardien Aaron Dell d’un tir des poignets vif. Aux yeux de l’entraîneur-chef David Quinn, voilà d’excellentes nouvelles, d’autant plus que l’amélioration des performances de Lafrenière coïncident avec la remontée des Blueshirts. Ces derniers ont gagné cinq de leurs sept plus récents duels et ils présentent une fiche de 9-9-3.

«Avec la rondelle, il a réellement plus confiance. Il effectue les choses qu’il est en mesure d’accomplir à ce niveau et c’est bien de le voir récompensé, a déclaré Quinn au quotidien "New York Post". Je sais que ça le rend heureux. D’ailleurs, je blaguais avec lui l’autre soir, quand il avait marqué avec son genou. Cette fois, ce fut un but complètement différent.»

«Si vous regardez la feuille de statistiques après le match, ça ne dit pas tout. Ce ne sont pas des photos [représentant vraiment ce qui s’est passé]. Je suis content qu’il ait eu les dividendes pour le type de jeux qu’il est capable de réaliser.»

Bon dans une autre facette

En plus de sa production offensive, l’ancienne vedette de l’Océanic de Rimouski, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, semble avoir suscité l’attention par la qualité de son jeu d’ensemble, même s’il n’a jamais atteint le plateau des 20 minutes d’utilisation cette saison.

«C’est un autre gars très responsable défensivement au cours de la campagne et il veut jouer de la bonne façon, a souligné le vétéran Chris Kreider. Très tôt, j’ai été impressionné par les petites choses qu’il a faites en zone défensive. Je savais que le potentiel en attaque était là et que ça allait débloquer. Il est très constant, en somme.»

«Il se soucie du résultat et veut gagner. C’est contagieux dans ce groupe, entre autres pour les jeunes qui voient à l’œuvre ce premier choix au total. Il est dans de bonnes dispositions actuellement», a-t-il ajouté.