Ski et planche

Éliot Grondin décoré d’or pour une première fois

Sportcom

Publié | Mis à jour

La Coupe du monde de Bakuriani, en Géorgie, a été la bonne pour Éliot Grondin, car le planchiste de 19 ans a signé la première victoire de sa carrière dans le circuit de snowboard cross, jeudi, à la suite d’une fin de course enlevante où la photo d’arrivée a servi à départager les médaillés.

Médaillé de bronze aux plus récents Championnats du monde, l’athlète de Sainte-Marie a devancé de peu l’Autrichien Lukas Pachner en grande finale pour se hisser sur la plus haute marche du podium. L’Italien Lorenzo Sommariva a obtenu le bronze. 

«C’est vraiment une bonne sensation, surtout avec la saison que j’ai en ce moment où je fais des finales ou des podiums à pratiquement chaque course. D’enfin réussir à terminer sur la plus haute marche, c’est assez plaisant», a-t-il déclaré à Sportcom.

Comme le prévoyait sa stratégie, Grondin a commencé la course en lion pour s’épargner les risques d’accrochage. «En étant devant dans la première moitié du parcours, je me sauvais du trafic. Je voulais ensuite me retrouver derrière une ou deux personnes pour profiter de l’aspiration et effectuer un dépassement avant la ligne d’arrivée.»

Le Québécois avait le pressentiment d’avoir eu le dessus sur Pachner à la toute fin et l’annonce du résultat officiel lui a vite donné raison. En janvier, Grondin avait mis la main sur la médaille d’argent de la Coupe du monde de Chiesa in Valmalenco, en Italie.

Sa compétition est passée bien près d’être écourtée en début de journée, puisqu’il s’est classé deuxième de justesse lors de sa vague des huitièmes de finale pour accéder aux quarts de finale. Certains ajustements apportés par la suite ont porté fruit et l’ont mené vers la médaille d’or.

«C’est vraiment incroyable qu’un rêve de jeunesse puisse enfin se réaliser. Je ne crois pas que j’ai encore eu le temps de réaliser ce qui s’est passé.»

Un globe de cristal à portée de main

Il ne reste plus que deux Coupes du monde au calendrier 2020-2021 de snowboard cross. Grondin occupe désormais le deuxième rang du classement général avec 262 points, à seulement huit points de l’Autrichien Alessandro Haemmerle, qui a fini quatrième jeudi.

À titre indicatif, la victoire de Grondin lui a permis de récolter 100 points, jeudi, tandis qu’Haemmerle en a accumulé 50.

«Ça risque d’être très serré jusqu’à la toute fin. Je sais que si je course comme j’en suis capable, je n’ai pas à me questionner, j’ai de très bonnes chances pour le globe», a souligné le Beauceron.

Selon lui, la constance dont il a fait preuve depuis le début de la saison a fait en sorte qu’il est dans la course pour le titre. En quatre sorties, il a pris part à trois super finales et à une petite finale, sans oublier sa performance aux Mondiaux. Des résultats qui lui donnent de la confiance et qui réduisent sa nervosité lors des qualifications.

«J’ai eu un bon été d’entraînement en salle et quand je suis arrivé sur la neige, j’ai su que j’étais plus rapide après seulement quelques jours, a-t-il affirmé. À quel point? Je n’étais pas sûr. Je m’attendais à une belle saison, mais pas comme celle que je vis en ce moment.»

Du côté féminin, Audrey McManiman s’est classée 16e après avoir terminé quatrième de sa vague des quarts de finale. La Tchèque Eva Samkova a raflé l’or, tandis que la Française Julia Pereira de Sousa Mabileau et l’Américaine Lindsey Jacobellis ont suivi avec les médailles d’argent et de bronze.

Les planchistes seront de retour en action vendredi pour une deuxième ronde éliminatoire à Bakuriani. 

(Crédit vidéo: Skiing Infront)