Crédit : AFP

LNH

Draisaitl perd patience en point de presse

Publié | Mis à jour

Après des moments fastes durant lesquels la bande de Connor McDavid semblait impossible à arrêter, les Maple Leafs de Toronto l’ont durement ramenée sur terre au cours des derniers jours et des ajustements sont certes à prévoir chez les Oilers d’Edmonton.

Ces derniers n’ont pas fait le poids durant leur série de trois matchs face aux meneurs du classement général. Même si les Leafs ont été privés d’Auston Matthews et de Frederik Andersen au cours des deux premiers duels, ils ont dominé leurs rivaux 13 à 1, ce qui inclut un gain sans équivoque de 6 à 1, mercredi.

«Nous devons nous regarder dans le miroir. Ils nous ont humiliés et c’est difficile à accepter, a vociféré le défenseur Tyson Barrie au quotidien "Edmonton Sun". Ça ne s’est pas passé du tout comme nous le voulions. Ce club est le modèle à suivre dans la section et il nous a donné une leçon.»

«On ne peut pas oublier cela. La saison est remplie de hauts et de bas, et évidemment, nous sommes dans le creux de vague, a ajouté Leon Draisaitl. On ne gagne pas assez de batailles. Il y a des petites mêlées et on n’est jamais capable de sortir de là avec la rondelle. Quand on ne peut y arriver, ça devient difficile de forcer l’adversaire à écoper de pénalités.»

Bête noire

Edmonton éprouve d’ailleurs des ennuis contre la formation de la Ville Reine, ayant présenté une fiche de 2-5-0 cette saison. Aussi, Andersen a le numéro des Oilers : l’ancien des Ducks d’Anaheim affiche un dossier de 15-1-2 en carrière face au club albertain. De son côté, McDavid peine à expliquer les problèmes des siens lorsqu’ils affrontent les Leafs.

«Pour quelconque raison, nous ne pouvons résoudre l’énigme de ces gars-là et ils peuvent nous arrêter. On n’a pu réussir quoi que ce soit devant leurs trois gardiens [Jack Campbell, Michael Hutchinson et Andersen], a-t-il déploré. Nous sommes sortis en force dans les trois matchs, mais nous n’avons pu marquer les buts requis.»

Frustration

McDavid et Draisaitl connaissent un rare passage à vide et l’Allemand a fait ressentir toute sa frustration à la suite de la défaite des siens.

Lorsqu’un journaliste lui a indiqué que les meilleurs joueurs des Oilers n’avaient rien produit lors de leur mini-série de trois matchs contre la formation torontoise, l’athlète de 25 ans a répondu sèchement et froidement.

«Non, on aime ça. On aime ça, ne pas inscrire un point en trois matchs. C’est super», a-t-il ironiquement répondu, visiblement irrité.

Durant cette séquence, Draisaitl a inscrit une mention d’aide sur le seul but des siens contre les Leafs, tandis que McDavid n’a pas été en mesure de noircir la feuille de pointage.

Les deux joueurs auront la chance de rectifier le tir contre les Flames de Calgary, samedi, mais ils devront attendre jusqu’au 27 mars pour prendre leur revanche contre les hommes de Sheldon Keefe.