Crédit : Photo AFP

Blue Jays - MLB

Les Blue Jays seront-ils dans le coup en 2021?

Les Blue Jays seront-ils dans le coup en 2021?

François Paquet

Publié 01 mars
Mis à jour 01 mars

Les camps sont amorcés et les matchs préparatoires aussi. Ce qui est cependant terminé pour presque tout le monde, c’est le magasinage de la saison morte. Et la plupart des gros noms ont maintenant trouvé preneur via l’autonomie. Alors, il est temps de commencer le tour d’horizon des sections du baseball majeur.

Aujourd’hui, nous jetons un œil sur la saison section Est de la Ligue américaine et les Blue Jays de Toronto.  

Blue Jays de Toronto     

  • Fiche en 2020: 33-27  
  • Gérant: Charlie Montoyo (3e saison)    

La saison 2020 a été très positive pour les Jays avec une belle progression des jeunes joueurs, mais surtout une participation aux séries d’après-saison. Et force est d’admettre que Mark Shapiro et Russ Atkins ont fait un travail colossal pour attirer Georges Springer, Kirby Yates et Marcus Siemen au cours de l’entre-saison. Non seulement il fallait déplier les gros dollars, mais il fallait aussi convaincre des joueurs de venir jouer à Toronto... ou Buffalo... ou Dunedin!

Je ne cacherai pas que j’aurais préféré voir les Jays dépenser une partie de leur argent sur des lanceurs plutôt que de donner 18 millions à Marcus Semien. Ne vous détrompez pas, Semien est un excellent frappeur, mais les Jays avaient des besoins plus importants sur la butte. Hyun Jyn Ryu est assurément le numéro un de la rotation, mais je vous laisse choisir le reste de la rotation parmi tous ces candidats :  

  • Nate Pearson  
  • Jacob Waguespack  
  • Trent Thornton  
  • Steven Matz  
  • Russ Stripling  
  • Tanner Roark  
  • T.J. Zeuch  
  • Robbie Ray  
  • Tommy Milone    

Convaincu? Inquiétant?

Si Kirby Yates est en santé, il devrait être le releveur numéro 1 de l’équipe, puisque Anthony Bass est rendu en Floride et Ken Giles a signé à Seattle, malgré le fait qu’il est encore blessé et qui n’est toujours pas apte à lancer. L’an passé, plusieurs lanceurs de relève avaient surpris lors de la courte saison de 60 matchs. Reste à voir si les Hatch, Burocki, Dolis et Romano pourront répéter leurs exploits durant une éreintante saison de 162 matchs.

En attaque, les Jays seront explosifs et spectaculaires. Voici à quoi pourrait ressembler l’alignement de l’équipe. Vous comprendrez que ce n’est qu’un exemple, puisqu’avec autant de talent en attaque, il y aura une multitude d’options pour Charlie Montoyo.  

  1. Georges Springer VC  
  2. Cavan Biggio 2B/3B  
  3. Bo Bichette AC  
  4. Teoscar Hernandez VG  
  5. Marcus Semien 3B/2B  
  6. Vladimir Guerrero Jr 1B  
  7. Randal Grichuk VD  
  8. Tellez/Gurriel FD  
  9. Kirk/Jansen/Mcguire R    

Parlant de Montoyo, il y aura certainement de la pression sur le gérant des geais bleus. Entamant déjà une troisième saison comme gérant, la lune de miel est officiellement terminée. Oui, le développement sera encore important, mais le rendement de l’équipe le sera encore plus.

En raison du manque de profondeur chez les lanceurs partants, il serait surprenant que les Jays remportent le championnat de la section Est, mais aucun doute qu’ils devraient être en plein cœur de la course pour le quatrième as.

À surveiller: Vladimir Guerrero Jr a perdu 42 livres durant la saison morte et pourrait sortir de sa coquille.

Les Yankees de New York     

  • Fiche en 2020: 33-27  
  • Gérant: Aaron Boone (4e saison)    

À New York aussi il y aura de la pression sur le gérant. Aaron Boone entreprendra déjà sa quatrième saison comme gérant et les Bombardiers du Bronx n’ont toujours pas atteint la Série mondiale sous sa tutelle. Et le problème pour les Yankees, c’est que Masahiro Tanaka (Japon) et James Paxton (Seattle) ont quitté, alors que la rotation faisait déjà défaut. Brian Cashman a donc transigé avec Pittsburgh pour mettre la main sur Jameson Taillon, mais ce dernier revient d’une opération de type Tommy John. Le vétéran Corey Kluber s’ajoutera également à la rotation, mais le vétéran de 34 ans n’a lancé que 36 manches au cours deux dernières saisons. La bonne nouvelle, c’est que les Yankees pourront toujours compter sur l’excellent Gerrit Cole tous les 5 jours.

Les Yankees seront encore durs à battre lorsqu’ils mènent en fin de match, avec la présence de Britton et Chapman pour fermer les livres. Et pas trop d’inquiétude en attaque avec Voit, Stanton, Judge et le retour de LeMahieu. Si Gary Sanchez et Gleyber Torres peuvent retrouver leurs touches respectives, l’attaque sera dévastatrice.

Bref, les Yankees semblent un peu plus vulnérables que dans les dernières années, mais il semble y avoir encore le talent nécessaire pour remporter la section.

À surveiller: Le lanceur Domingo German devrait reprendre sa place dans la rotation après une longue suspension pour une histoire de violence conjugale. Comment sera-t-il accueilli après un geste aussi inacceptable?

Les Red Sox de Boston     

  • Fiche en 2020: 24-36  
  • Gérant: Alex Cora (De retour après une année de suspension)    

La saison 2020 des bas rouges aura été désastreuse à tous les points de vue. Étant privés de plusieurs lanceurs importants en raison des blessures, les Red Sox n’ont jamais été dans le coup et Ron Roenicke a été congédié à la fin de la saison. Les Red Sox ont donc décidé de ramener Alex Cora comme gérant, lui qui a gagné la Série mondiale en 2018 avec cette même équipe, avant d’être suspendu par le baseball majeur pour son rôle dans le scandale de vols de signaux des Astros de Houston.

Maintenant que le calendrier est rendu en 2021, les Red Sox doivent regarder devant. Mais difficile de penser que les Red Sox seront compétitifs avec un personnel de lanceur tout simplement horrible. Au moins, Eduardo Rodriguez semble être en santé et Chris Sale devrait revenir de sa blessure au coude, quelque part vers la mi-saison. Mais lorsque le grand gaucher reviendra, les Red Sox risquent d’être déjà loin dans la course aux séries éliminatoires. Boston avait déjà un des pires personnels de lanceurs en 2020 et rien n’indique que les choses vont s’améliorer, surtout en relève.

Mais avec une attaque diversifiée, les Red Sox pourront peut-être gagner quelques matchs de plus que prévu. Le cœur de l’alignement reste intéressant avec Xander Bogaerts, Rafael Devers, l’émergence d’Alex Verdugo et le possible retour en force de J.D. Martinez.

Reste que la transaction qui a envoyé Andrew Benintendi à Kansas City, a lancé un message comme quoi l’équipe était encore en transition. Sans aucun doute, le retour d’Alex Cora est une bonne nouvelle pour les Red Sox, mais ce dernier n’aura pas la chance de gérer souvent avec un personnel de lanceur aussi fragile et douteux. Les partisans des Red Sox devront modérer leurs attentes, parce que sinon, il n’y aura pas que le Monstre qui sera vert !!

À surveiller: Le possible retour en force de J.D. Martinez. Le frappeur de choix des Red Sox a avoué qu’il n’était pas prêt, ni physiquement ni mentalement lors de la dernière saison.

Les Rays de Tampa Bay     

  • Fiche en 2020: 40-20  
  • Gérant: Kevin Cash (7e saison)    

Si près, et si loin en même temps. Il y a beaucoup de positif lorsqu’une organisation à petit budget se rend en Série mondiale. Mais la décision de Kevin Cash de retirer Blake Snell très tôt lors du match numéro 6, a laissé un goût amer aux joueurs et aux partisans.

Les Rays seront encore solides en 2021. Mais ils auront besoin de l’éclosion de quelques jeunes joueurs, pour rivaliser dans la section, surtout chez les lanceurs. Quelques semaines après leur défaite aux mains des Dodgers, les Rays ont perdu Charlie Morton (Atlanta) via l’autonomie et Blake Snell a été échangé aux Padres contre quelques jeunes joueurs, dont l’excellent lanceur Luis Patino.

Alors on risque de voir les Rays utiliser souvent les statistiques avancées, les lanceurs d’ouverture, les défensives spéciales et une multitude de changements à chaque match pour gagner des matchs. Est-ce que ce sera suffisant? C’est possible, mais à condition que quelques jeunes joueurs donnent un coup de main, dont peut-être Wander Franco, un jeune joueur d’arrêt-court de 19 ans considéré comme le meilleur espoir du baseball majeur. Ou encore que Randy Arozarena poursuive sur sa folle lancée des séries 2020.

Les Rays devraient être encore très compétitifs cette saison. Mais le départ de Morton et Snell fera peut-être en sorte qu’ils ne seront plus les champions de section.

À surveiller: Échangé aux Pirates en juillet 2018 en retour d’Austin Meadows, Tyler Glasnow et Shane Baz, le lanceur droitier Chris Archer est de retour chez les Rays. On parlera un jour de cette transaction comme un des grands vols des années 2000.

Les Orioles de Baltimore     

  • Fiche en 2020: 25-35  
  • Gérant: Brendan Hyde (3e saison)    

La reconstruction des Orioles est loin d’être terminée et à moins d’une surprise, ils seront éliminés de la course aux séries très tôt. Possiblement avant même que l’été ne commence officiellement. Évidemment, la banque de jeunes joueurs commence à être intéressante, mais pour le moment on parle plus de quantité que de qualité.

On jettera un œil néanmoins sur l’éclosion de Ryan Mountcastle et également sur le développement de l’excellent jeune receveur Adley Rutschman. Les Orioles seront capables quand même de marquer des points, mais ils seront encore une cible facile sur la butte, avec un grand manque d’expérience et de talent. C’est à se demander si Jim Palmer, à 75 ans, n’aurait pas encore une chance d’être dans la rotation des oiseaux s’il faisait un retour au jeu.

À surveiller: Le retour au jeu de Trey Mancini, qui a raté la saison dernière en raison de son combat contre un cancer du côlon.

Prédiction pour la section Est de la Ligue américaine    

  1. Yankees de New York (92-70)  
  2. Rays de Tampa Bay (87-75)  
  3. Blue Jays de Toronto (84-78)  
  4. Red Sox de Boston (74-88)  
  5. Orioles de Baltimore (61-101)    

La semaine prochaine, on parlera des deux autres sections dans la Ligue américaine. Est-ce la fin des belles années pour les Astros de Houston et les Indians de Cleveland