Crédit : AFP

Hockey

Hockey féminin: cinq Québécoises au camp de l'équipe nationale

Publié | Mis à jour

Hockey Canada a invité 35 joueuses, dont cinq Québécoises, à prendre part à un camp d’entraînement débutant lundi à Halifax en vue du Championnat mondial.

La gardienne Ann-Renée Desbiens, la défenseure Lauriane Rougeau, ainsi que les attaquantes Ann-Sophie Bettez, Mélodie Daoust et Marie-Philip Poulin sont présentes à ce camp dirigé par l’entraîneur-chef Troy Ryan et qui se terminera dimanche.

Le camp sera façonné par les mesures liées à la pandémie de COVID-19. En effet, après s’être entendu avec les autorités de la Nouvelle-Écosse, Hockey Canada a indiqué que seulement 25 personnes pourront se trouver simultanément sur la glace et que des tests de dépistage de la maladie seront nécessaires pour tous.

«Nous sommes reconnaissants envers les représentants du gouvernement et les autorités sanitaires de la Nouvelle-Écosse et envers le Centre canadien du sport Atlantique qui ont collaboré avec nous pour que nous puissions tenir ce camp dans un environnement sécuritaire, a exprimé la directrice des équipes nationales féminines de Hockey Canada, Gina Kingsbury.

«La santé et la sécurité demeurent nos priorités, et avec le peu d’occasions que nous avons eues de nous rassembler en équipe, ce camp est important pour notre saison. Nos joueuses, entraîneurs et membres du personnel de soutien ont démontré beaucoup de résilience à travers l’adversité, et leur fort désir de travailler sur leur préparation et de compétitionner a été évident lors des entraînements hors glace, des séances sur glace et des rendez-vous virtuels.»

Le Mondial doit avoir lieu à Halifax et à Truro, du 7 au 17 avril.