LNH

Jordan Binnington pète un plomb

Publié | Mis à jour

Visiblement frustré d’avoir été retiré du match, le gardien des Blues de St. Louis Jordan Binnington a voulu s’en prendre à plusieurs joueurs des Sharks de San Jose, samedi soir.

L’athlète de 27 ans a vu son match prendre fin en deuxième période, après avoir accordé quatre buts sur 19 lancers. En retraitant vers le vestiaire, il s’est mis à pousser Radim Simek près du banc des Sharks. Il a ensuite mis son bâton près du visage d’Erik Karlsson. Il s’est finalement dirigé vers le gardien adverse, Devon Dubnyk, pour quelques bousculades.

«J’imagine qu’il était frustré, a affirmé Dubnyk lors des conférences de presse qui ont suivi l’affrontement. Je ne sais pas pourquoi il patinait en faisant semblant de frapper des gars. Je lui ai simplement dit de quitter la glace et de se calmer.»

«Il pèse 165 lb, il s’élançait vers les gars pour feinter de les frapper....», a ajouté l’homme masqué des Sharks.

De son côté, l’attaquant Evander Kane aurait bien aimé être sur la surface glacée quand Binnington s’en prenait à ses coéquipiers.

«Il semble qu’il parlait énormément. C’est dommage que je n’étais pas sur la glace pour ça», a-t-il dit.

Une motivation

Au moment des frasques de Binnington, les Blues tiraient de l’arrière 4 à 3. La formation de Missouri a finalement remporté ce duel au compte de 7 à 6.

L’entraîneur-chef Craig Berube pense d’ailleurs que la scène de son gardien a contribué à la victoire des siens.

«Il s’agit d’un homme fier, a exprimé le pilote. C’est ce qu’il est. J’ai déjà vu ça de sa part dans le passé. [...] Il essayait de rassembler l’équipe. C’est vraiment ce qu’il essayait de faire.»

Malgré les «efforts» de Binnington, le crédit pour la victoire des Blues doit principalement revenir au gardien Ville Husso et au défenseur Marco Scandella.

Le premier a repoussé 19 des 21 tirs dirigés contre lui, tandis que le second a inscrit deux buts, dont celui de la victoire.

Il s’agissait de la première fois que le Québécois touchait la cible deux fois dans le même match dans la Ligue nationale de hockey.

«Ça faisait longtemps, a indiqué Scandella, en parlant de la dernière fois qu’il avait inscrit deux réussites. C’était probablement dans la Ligue américaine. C’est incroyable.»