Crédit : AFP

Golf

Tiger Woods n’aurait gardé aucun souvenir de son accident

Publié | Mis à jour

Tiger Woods n'aurait gardé aucun souvenir du violent accident de voiture dans lequel il a été impliqué mardi matin, en Californie, et lors duquel il a été gravement blessé.

«À l'hôpital, les enquêteurs l'ont interrogé et il ne se souvenait pas de l'accident», a expliqué en entrevue sur les ondes de CNN le shérif du comté de Los Angeles, Alex Villanueva.

Le golfeur a subi de «multiples fractures ouvertes» à la jambe droite qui ont nécessité de lui insérer une tige métallique dans le tibia et des vis pour consolider les os du pied et de la cheville, a expliqué dans un communiqué publié sur Twitter l'équipe médicale qui l'a longuement opéré mardi.

«Il est éveillé, conscient et se repose» à l'hôpital, ajoutait le texte, sans préciser la durée de son hospitalisation ou encore d'éventuelles conséquences à long terme sur sa mobilité.

La cause de l’accident n’a pas encore été établie, mais le service de police de l’endroit a déjà indiqué que le golfeur de 45 ans ne sera pas poursuivi pour «conduite dangereuse».

Selon le «New York Daily News», Woods pourrait être mis à l’amende pour conduite inattentive, mais qu’il ne s’agissait pas d’un délit «criminel».

Les autorités ont déclaré que Woods ne semblait pas en état d'ébriété sur les lieux et qu'il n'y avait aucune preuve immédiate que de l'alcool ou des drogues auraient pu jouer un rôle dans l'accident. Ainsi, aucune raison valable ne permettait de demander des analyses toxicologiques.

Par ailleurs, un mandat de perquisition sera nécessaire afin de fouiller le téléphone portable de la vedette du golf, permettant de déterminer s’il utilisait son portable au moment des faits.

Seul au volant de sa voiture près de Los Angeles, il a fait une sortie de route et plusieurs tonneaux peu après 7 h du matin, mardi.

Les secours ont dû utiliser un outil spécialisé et une hache pour l’extraire de sa voiture. Il a ensuite été évacué vers l'hôpital, a déclaré lors d'une conférence de presse un responsable des pompiers de Los Angeles, le chef Daryl Osby.

Tiger Woods était «lucide et calme» alors même qu'il était encore prisonnier de son véhicule accidenté, a souligné Carlos Gonzalez, premier policier à être arrivé sur les lieux.

- Avec l’AFP