LNH

Un joueur dangereux chez le Moose?

Publié | Mis à jour

Tout juste de retour d’une suspension de deux matchs, le grand défenseur Johnny Kovacevic a fait sentir sa présence face au Rocket de Laval, lundi soir.

À deux reprises, dans le gain de 3 à 2 en prolongation du Moose du Manitoba contre le Rocket, Kovacevic a été puni pour coup de coude. La première fois, Laurent Dauphin fut sa victime. La deuxième fois, Cam Hillis a absorbé le coup.

«C’était “borderline”, les arbitres ont appelé les punitions, c’est la bonne nouvelle et les joueurs n’ont pas été blessés, c’est l’autre bonne nouvelle, a brièvement commenté l’entraîneur-chef Joël Bouchard, mardi, en vidéoconférence. Dans le cas de ces mises en échec, la ligne est mince. On essaie toujours de protéger les joueurs, les arbitres ont été au moins assez allumés sur le jeu pour voir les séquences. Ç’aurait été dur de les manquer.»

«Ce ne sont pas des coups qu’on aime, mais dans le feu de l’action aussi, parfois la ligne est très mince», a ajouté Bouchard.

Trois autres confrontations

À moins qu’il soit à nouveau suspendu, Kovacevic devra être surveillé de près dans les prochains jours, car le Rocket affronte le Moose trois autres fois au Centre Bell, soit mercredi, vendredi et samedi.

Choix de troisième ronde des Jets de Winnipeg au repêchage de 2017, Kovacevic mesure 6 pi 4 po et affiche un poids de 210 livres. L'Ontarien de 23 ans avait été suspendu pour deux matchs, le 18 février, après avoir servi une mise en échec illégale lors d’un match tenu deux jours plus tôt contre les Marlies de Toronto.