LNH

«Je ne pouvais pas demander mieux pour mes débuts»

Publié | Mis à jour

Alex Barré-Boulet a réalisé son rêve, lundi, en disputant le premier match de sa carrière dans la LNH. 

L'ancien de l'Armada a raconté comment il avait vécu l'expérience, lors de son entrevue avec Jean-Charles Lajoie, mardi.  

«C'était spécial. Dans la journée, j'étais un peu nerveux. Mais quand le match a commencé, c'est devenu de l'excitation. Le match a quand même bien été. J'étais très bien entouré. Je ne pouvais pas demander mieux pour mes débuts.»

Après Yanni Gourde, Barré-Boulet représente un autre exemple d'un joueur qui parvient à atteindre la LNH après avoir été ignoré au repêchage. Le Québécois a tenu à louanger le solide système de développement chez le Lightning de Tampa Bay.

«C'est une équipe qui développe extrêmement bien les jeunes joueurs. Ils ne passent pas juste par le repêchage. Ils font confiance aux entraîneurs à Syracuse. Que tu sois repêché ou non repêché, ce sont les gars qui font le travail qui vont avoir de la glace.»

Parlant de Gourde, Barré-Boulet a admis que son nouveau coéquipier lui avait donné un bon support pour son premier match.

«Il a été en mesure de me mettre en confiance en partant. Il me disait de faire mes jeux et que tout allait bien aller. On a une bonne relation et on s'entend super bien.»

Celui qui a également évolué pour les Voltigeurs dans la LHJMQ tenait à donner du crédit à son entraîneur Benoit Groulx.

«C'est un entraîneur qui est vraiment demandant. Il sait ce que ça prend pour pouvoir jouer au prochain niveau. Son but est de développer des joueurs pour la LNH. À chaque année que je retournais à Syracuse, j'étais content parce que je savais qu'il pouvait m'aider.»

Voyez l'entrevue d'Alex Barré-Boulet dans la vidéo ci-dessus.