HKN-HKO-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKETS-V-CHICAGO-BLACKHAWKS

Crédit : AFP

LNH

Domi se cherche avec les Blue Jackets

Publié | Mis à jour

Max Domi peine à trouver ses marques avec les Blue Jackets de Columbus, qui comptaient sur lui pour dynamiser l’attaque. Le faible rendement de l’ancien joueur du Canadien de Montréal ne va pas sans inquiéter l’entraineur-chef de l’équipe.

«C’est une préoccupation, a admis John Tortorella en entrevue à The Athletic. Je suis certain que c’est une préoccupation pour Max aussi.»

«Je crois qu’il commence à bouger les jambes davantage. C’est plus évident au fil des matchs, mais ça reste difficile pour lui offensivement. En plus de ça, il est encore en train d’apprendre la partie défensive du jeu, la manière dont on la joue.»

Tortorella a toutefois insisté plusieurs fois sur le fait que les problèmes de Domi ne s’expliquent pas par un manque d’effort.

En effet, le joueur de centre de 25 ans, qui compte six points (deux buts et quatre aides) en 17 matchs cette saison, semble surtout avoir du mal à s’ajuster au système de jeu des Blue Jackets.

«Ne pas trop penser»

Lorsqu’il a été acquis du Tricolore en échange de Josh Anderson, Domi devait être le deuxième joueur de centre des Blue Jackets derrière Pierre-Luc Dubois. Lorsque ce dernier a été échangé aux Jets de Winnipeg, Domi a été promu très brièvement au poste de premier centre, avant d’être déplacé à l’aile.

À la veille du match de jeudi contre les Predators de Nashville, l’attaquant semblait avoir été rétrogradé au quatrième trio. À travers tout ce mouvement, Domi cherche à trouver son équilibre.

«Je dois juste trouver un moyen de commencer à produire, a-t-il dit à The Athletic. C’est aussi simple que ça. C’est un système de jeu très différent ici. Les coéquipiers sont différents, l’entraineur est différent, la ville est différente. Tout est différent. Mais je dois trouver la manière.»

«Les joueurs de hockey professionnels ont vu la plupart des systèmes de jeu alors on doit être capables de s’ajuster rapidement. J’ai joué un peu à l’aile droite, à l’aile gauche, au centre, alors j’ai une meilleure compréhension de la manière de produire en jouant dans le système que (Tortorella) prénocise. C’est aux individus de trouver la manière que ça fonctionne. La clé est de ne pas trop penser. Quand tu es conscient que tu fais des erreurs, soudainement tu te mets à trop penser. Il faut se fier à ses habiletés et jouer avec confiance.»