Crédit : AFP

Tennis

Raonic sans réponse face à Djokovic

Publié | Mis à jour

Même s’il était amoché, Novak Djokovic n’a pas trop eu de difficulté à disposer de Milos Raonic dimanche matin aux Internationaux d’Australie.

Pourtant, en raison d’une blessure aux muscles abdominaux, on ne savait pas si le Serbe allait être en mesure de sauter sur le terrain du Rod Laver Arena pour le duel. La première raquette mondiale a trouvé une façon de battre Raonic en quatre manches (7-6 (4), 4-6, 6-1 et 6-4).

«J’ai passé beaucoup de temps sur la table avec mon physiothérapeute pour être prêt pour ce match, a mentionné Djokovic après le match. J’ai passé des examens approfondis pour connaître la gravité de ma blessure, mais je ne veux pas en parler.

«Tout ce que je peux dire, c’est que ce n’est pas idéal pour moi. L’équipe médicale m’a dit que c’était une blessure imprévisible.»

Le cas de Djokovic était très incertain quelques heures avant le début du match. Il n’est pas entraîné samedi.

«Si je n’étais pas dans un tournoi du Grand Chelem, je n’aurais pas joué. Mais c’est un Grand Chelem, a ajouté le Serbe. Ça a une grande importance à mes yeux à ce moment-ci de ma carrière.

«Le niveau de douleur était endurable en raison d’une grosse dose d’antidouleurs, donc j’ai joué. Celle-ci était variable durant le match et j’ai trouvé une façon de gagner.»

En quart de finale, il affrontera Alexander Zverev. Un duel qui pourrait être douloureux pour Djokovic.

Le silence de Raonic

Pour sa part, Raonic ne s’est pas adressé aux médias après sa sortie du terrain. On ne sait pas si c’est une question d’heure tardive ou d’un manque d’intérêt de sa part.

Djokovic a vraiment le numéro de l’Ontarien. Dimanche, il l’a battu pour une 12e fois en 12 rencontres. Raonic avait une occasion en or de mettre fin à cette disette, alors que son rival était diminué par une blessure. Il l’a loupée.

Encore une fois, le 14e joueur mondial a démontré que son arsenal était limité. Il n’a pas été en mesure de menacer Djokovic dans ce duel. Il aurait fallu que Raonic tente de bousculer son adversaire avec de longs échanges en fond de terrain, mais ce n’est pas arrivé.

Il a plutôt laissé Djokovic dicter l’allure du match. Celui-ci ne pouvait pas demander mieux dans les circonstances.