Crédit : AFP

Golf

Berger l’emporte à Pebble Beach

Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’Américain Daniel Berger a réalisé sa meilleure performance de la semaine lors de la quatrième et dernière ronde du tournoi AT&T Pebble Beach Pro-Am pour remporter l’événement dimanche, en Californie.

Le golfeur de 27 ans a remis une carte de 65 (-7), lui qui a notamment réussi des aigles sur deux des trois normales 5 du parcours Pebble Beach Golf Link.

Il a d’ailleurs réalisé l’un de ceux-ci sur le 18e trou, grâce à un coup roulé de 30 pieds.

«C’était le meilleur coup roulé que j’ai fait de toute ma vie», a affirmé le gagnant au réseau CBS, après sa victoire.

Berger a également réussi quatre oiselets et commis un boguey lors de son dernier tour de piste.

«J’ai travaillé tellement fort dans les six ou sept derniers mois pour être où je suis présentement. C’est simplement agréable de voir des résultats», a ajouté le natif de la Floride.

Son cumulatif de 270 (-18) lui a permis de mettre la main sur sa quatrième victoire au sein du circuit de la PGA et de devancer son plus proche poursuivant par deux frappes. C’est Maverick McNealy (66) qui a pris le deuxième rang de l’événement.

«Je ressentais beaucoup d’adrénaline et des sentiments que je n’avais pas vraiment ressentis sur un terrain de golf depuis un petit moment, lorsque j’essayais de finir le boulot et de me donner une chance», a exprimé McNealy après la compétition.

Les Américains Patrick Cantlay (68) et Jordan Spieth ont fini le tournoi à égalité au troisième échelon du classement, eux qui ont conclu leur semaine avec trois coups de retard sur le vainqueur.

Spieth était le meneur après la troisième ronde et avait deux coups d’avance sur son plus proche poursuivant. Lors de la ronde finale de l’événement, le 111e joueur sur l’échiquier mondial a joué 70 (-2). Il a amassé cinq oiselets et trois bogueys.

Le seul Canadien participant aux rondes du week-end, Nick Taylor, a terminé la compétition à égalité au 39e rang. Pour une deuxième journée consécutive, le natif de Winnipeg a remis une carte de 72 (N). Au total, il a frappé la balle 14 fois de plus que Berger.

Rappelons que ses compatriotes Roger Sloan, David Hearn et Michael Gligic n’avaient pas été en mesure de se qualifier pour les deux dernières rondes de l’événement.