Canadiens de Montréal

«Il faut être plus affamé»

Publié | Mis à jour

Phillip Danault, Tomas Tatar et l'entraîneur-chef des Canadiens de Montréal Claude Julien se sont adressés aux journalistes en marge de leur match en soirée contre les Oilers d'Edmonton.

La veille, le CH a encaissé un revers de 4-2 aux mains des Maple Leafs de Toronto après avoir frappé tôt dans le match. Josh Anderson, en première période, et Tomas Tatar, en troisième, ont été les buteurs dans la défaite.

Phillip Danault :        

(Sur le CH avant les trois derniers matchs) «On avait plus d’énergie et on était plus sur la rondelle. On était plus affamé. Là on perd plus nos batailles. Contre Ottawa, on essayait d’élargir le jeu et là on est plus compact.»

«Il faut être plus affamé. C’est la clé. C’est un back to back et ils sont frais. On sait que ce sera intense, mais il faut être prêt.»

«Nous avons ralenti un peu et nous devons nous remettre sur le droit chemin, puis démontrer plus d’émotion.»

«Il faut être meilleurs dans les deux zones, mais la zone neutre a un impact aussi. Il faut se soutenir les uns les autres.»

Tomas Tatar      

(Sur l’avantage numérique en baisse) «C’est difficile de répondre, il faut plus s’imposer. Nous devons gagner nos batailles. Il faut être plus forts, même si on a créé des chances.»

(Sur son travail avec Kirk Muller après l’entraînement de mercredi) «J’ai confiance en mon tir. Kirk essaie de m’aider et j’apprécie. Je suis toujours content lorsqu’il a un conseil à m'offrir. Je veux me sentir mieux dans touts les situations.»

«Ottawa jouait un jeu serré. Ils ont limité notre attaque en deux matchs. On doit suivre le plan. Contre Toronto, des erreurs nous ont coûté le match. À cinq contre cinq, c’était excitant. C’est aux unités spéciales de créer les chances.»

«Notre trio veut être meilleur. Quand Claude a décidé de nous séparer, c’était pour générer une étincelle. Je crois que ç’a fonctionné hier. C’est comment le coach le sent. J’essaie d’offrir tout ce que je peux pour contribuer.»

Claude Julien  

«J’ai trouvé que l’attaque massive était bien à Ottawa. Hier (mercredi face aux Maple Leafs), on a eu peut-être une chance sur les deux. Il faut transporter la rondelle rapidement et aller au filet. Je te dirais qu’on n’est pas à point dans notre maniement de la rondelle.»

«Il faut offrir notre meilleur effort (A game), ce qu’on n’a pas réussi à faire.»

«Il fut un temps où nous étions à point et rapides, nous nous sommes éloignés de ça un peu récemment. On sait ce que l’équipe peut faire, il faut revenir à ça (face aux Oilers).»

«Présentement, je crois qu’il y a un autre niveau à notre jeu. Une fois qu’on l’aura atteint, nous serons nous-mêmes.»