Crédit : Photo d'archives, Agence QMI

F1

Deux courses en deux jours au Grand Prix du Canada?

Publié | Mis à jour

La F1 va étudier la possibilité d’ajouter une deuxième course dans la programmation de certains Grands Prix dès cette année.

Selon bon nombre de sites spécialisés, une proposition sera faite jeudi à l’occasion d’un conseil d’administration auquel seront convoqués différents intervenants de la discipline, dont les dirigeants des dix équipes du plateau.

Or, parmi les trois événements qui ont été retenus par la F1 figure le Grand Prix du Canada, ce que n’a pas nié son comité organisateur.

«Nous avons effectivement eu des discussions à cet égard, a confirmé François Dumontier, en entrevue au Journal. Et nous sommes très ouverts à ce que ce projet se réalise. À condition évidemment que le Grand Prix du Canada ait lieu», de souligner son promoteur.

Ce qui est loin d’être acquis. Il est en effet prématuré d’avancer quoi que ce soit en raison de la pandémie. Pour un, le Grand Prix d’Australie, qui devait donner le coup d’envoi de la saison en mars, a été reporté à l’automne.

D’autres escales paraissent déjà très vulnérables pour un report, voire une annulation. La saison 2021 s’amorcera une semaine plus tard que prévu, le 28 mars à Bahreïn.

Une seule séance d’essais libres

À part Montréal, les Grands Prix d’Italie et du Brésil sont dans la ligne de mire de la F1 et de son nouveau directeur général, Stefano Domenicali, un transfuge de l’écurie Ferrari.

Dans le cas de Montréal et de São Paulo, la F1 souhaiterait profiter d’un réseau horaire favorable pour diffuser ses courses en direct à heure de grande écoute en Europe.

Selon ce que nous avons appris, l’horaire du week-end comporterait une seule séance d’essais libres (de 60 minutes) le vendredi en fin de matinée, suivie, quelques heures plus tard, des trois rondes qualifications qui détermineraient la grille de départ de la première course, le samedi après-midi.

Comme en F2

Cette démarche n’est pas sans rappeler le format utilisé en F2 qui présente deux étapes distinctes chaque weekend. Les rôles seraient toutefois inversés. Ainsi, la course sprint du samedi en F1 ne durerait qu’une heure et le résultat final déterminerait la grille de départ de l’épreuve principale du dimanche. En F2, la course la plus longue a lieu, elle, le samedi.

Enfin, la F1 a rejeté cette idée farfelue et insensée de proposer des grilles de départ inversées en 2021.