SPO-SOCCER-IMPACT-TORONTO-FC

Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Club de foot Montréal

Un camp d’entraînement à Montréal

Publié | Mis à jour

Le camp d’entraînement du CF Montréal s’amorcera dans deux semaines et c’est à peu près la seule certitude que tout le monde a en ce moment, même si la MLS entend amorcer sa saison au début du mois d’avril.

«On n’a pas encore d’information sur le calendrier, a confirmé le directeur sportif Olivier Renard. Je ne sais pas si la ligue va nous faire commencer contre les équipes canadiennes afin de repousser les dates [pour voyager].»

Une chose est sûre pour le club montréalais, toutefois : il n’y aura aucun voyage en Floride cette année, même si c’est la coutume depuis longtemps. Pas de premier séjour à Orlando et de tournoi à St. Petersburg en 2021.

«On va passer le maximum de temps ici pour faire le camp préparatoire, a déclaré Renard. Il y a du négatif parce qu’on va s’entraîner sur le synthétique pendant plusieurs semaines, ce qui n’est pas évident pour les joueurs.»

«Par rapport à l’an dernier, on pense que c’est peut-être préférable d’avoir un peu de retard tactique, mais d’avoir une fraîcheur mentale pour tout le monde en restant près de leurs proches avant de partir aux États-Unis pendant plusieurs semaines.»

Matchs amicaux

Faire le camp au complet à Montréal ajoute la difficulté de trouver des adversaires pour disputer des matchs préparatoires.

À cet égard, le CF Montréal est en discussion avec les Whitecaps de Vancouver.

«On regarde aussi pour se déplacer à Vancouver pendant la préparation afin de faire des matchs amicaux contre eux parce que c’est plus simple de voyager au Canada.»

«Si on le fait, on partira pour sept ou huit jours, mais pas pour plusieurs semaines comme on le fait habituellement.»

L’importance de jouer

Dans un autre ordre d’idées, le club a prêté la semaine dernière, les jeunes défenseurs Karifa Yao (20 ans) et Keesean Ferdinand (17 ans) en Première Ligue canadienne (PLC), le premier à Calgary et le second à Ottawa.

«Plutôt que de les garder chez nous et de n’avoir que de l’entraînement, il faut passer à la vitesse supérieure afin qu’ils gagnent de l’expérience.»

«Pourquoi ne pas les garder ici et qu’ils s’entraînent avec l’équipe pro? C’est parce qu’on n’a pas encore de certitude pour la ligue U23.»

Renard a indiqué que c’est Calgary et Ottawa qui ont fait les premiers pas dans les deux cas. Il a également laissé savoir que le milieu de terrain Tomas Giraldo (17 ans) sera lui aussi prêté en PLC, mais n’a pas précisé à quelle équipe, puisque l’entente n’est pas encore définitive.

Yao, Ferdinand et Giraldo sont tous les produits de l’Académie du club.