Crédit : AFP

Baseball - MLB

MLB: au cœur d’allégations d’inconduite sexuelle, un instructeur est suspendu

Publié | Mis à jour

Les Angels de Los Angeles ont suspendu indéfiniment leur instructeur des lanceurs, Mickey Callaway, qui se retrouve en pleine tourmente à la suite de la diffusion d’un article faisant état d’allégations d’inconduite sexuelle.

L’organisation californienne a indiqué par le biais d’un court communiqué avoir pris connaissance du texte présenté par le site The Athletic, lundi, et qu’elle collaborera étroitement avec le baseball majeur dans le cadre d’une enquête.

Callaway, 45 ans, aurait transmis des photos non sollicitées à au moins cinq femmes travaillant toutes dans le monde des médias. La même source a précisé que les gestes commis se sont étalés sur une période de cinq ans, au cours desquels l’entraîneur a été à l’emploi de trois organisations au total. Celui-ci a œuvré comme responsable des artilleurs des Indians de Cleveland de 2013 à 2017. Il a ensuite été le pilote des Mets de New York en 2018 et 2019, avant d’être embauché par les Angels pour la campagne suivante.

«Mickey Callaway [...] a été aux trousses agressivement d’au moins cinq femmes travaillant dans les médias sportifs. Il a envoyé à trois d’entre elles des photos inappropriées [à caractère sexuel] et il a demandé à l’une d’elles de lui transmettre une image d’elle-même nue, a écrit The Athletic. Il leur a refilé des messages électroniques non souhaités et a régulièrement commenté leur apparence physique, ce qui les a rendues mal à l’aise.»

«Dans un cas précis, il a placé son entrejambe près du visage d’une journaliste en train de l’interroger. Dans un autre, il a affirmé à une femme que si elle se soûlait avec lui, il partagerait des informations à propos des Mets», a ajouté le site.

Callaway se défend

De son côté, le principal concerné a dit n’avoir rien à se reprocher.

«Au lieu de me dépêcher à répondre à ces allégations générales dont je viens tout juste de prendre connaissance, je veux profiter de l’occasion pour donner des réponses plus précises. Toute relation dans laquelle je me suis engagé a été consensuelle. Ma conduite n’a jamais visé un manque de respect à l’égard des femmes impliquées. Je suis marié et mon épouse ainsi que moi-même sommes au fait de ces allégations.»