Crédit : AFP

NFL

Les Rams auraient voulu Aaron Rodgers

Publié | Mis à jour

Avant de faire l’acquisition de Matthew Stafford, les Rams de Los Angeles auraient passé un coup de fil aux Packers de Green Bay pour s’enquérir de la disponibilité du quart-arrière Aaron Rodgers.

C’est ce qu’a indiqué le quotidien «Los Angeles Times» en début de semaine.

La formation californienne aurait toutefois frappé à une porte fermée. Les Packers leur auraient dit que le vétéran de 37 ans n’était pas disponible.

Après l’élimination de Green Bay en finale de l’Association nationale, Rodgers avait alimenté les rumeurs en restant vague sur son avenir avec le club du Wisconsin. Il a ensuite corrigé le titre dans une entrevue à la baladodiffusion «Pat McAfee Show» et le directeur général Brian Gutekunst a crié haut et fort que Rodgers allait encore être le pivot de son équipe pour plusieurs saisons.

«Il a un contrat et il joue extrêmement bien. Ce que nous essayons de faire et d’accomplir comme organisation, nous ne pouvons pas le faire sans Aaron Rodgers. [...] Il fait tellement partie de ce que nous sommes et certainement de notre futur», a affirmé le DG lundi, lors d’une conférence de presse.

En ce qui concerne les Rams, ils ont jeté leur dévolu sur le quart-arrière Stafford. Samedi dernier, Los Angeles l’a obtenu des Lions de Detroit contre le pivot Jared Goff, deux sélections de première ronde et un choix de troisième tour.