Crédit : AFP

NFL

Tom Brady est heureux de son choix

Publié | Mis à jour

Tom Brady a visé juste en choisissant les Buccaneers de Tampa Bay pour poursuivre sa carrière dans la NFL. Il s’agira d’une 10e présence au Super Bowl pour le vétéran de 43 ans, mais d’une première dans un uniforme différent de celui des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

En conférence-vidéo jeudi, Brady a fait un court bilan de sa première saison en Floride, qui pourrait très bien se conclure le 7 février avec une septième bague de championnat pour le légendaire pivot.

«Ce fut une entente parfaite et quand je regarde ce que nous avons fait, je me dis que ç’a été une année magique, a-t-il avoué. Pour moi en tant que joueur, de changer d’équipe c’était gros, de déménager ma famille, de changer de section...»

La saison régulière des Buccaneers s’est somme toute bien déroulée, avec une fiche de 11-5. L’équipe de Tampa Bay a surtout terminé le calendrier avec quatre victoires consécutives, avant de remporter ses trois duels éliminatoires.

«Le fait que nous jouons encore ; ça me fait sentir plutôt bien. Il faut comprendre que nous avons mis beaucoup d’efforts et de terminer le travail serait la meilleure partie de la saison, a admis Brady. Gagner le dernier match a toujours été un but. Nous avons l’opportunité de le faire, ça ne sera certainement pas facile.»

Relation fructueuse

Brady est revenu sur les motifs de sa venue chez les Buccaneers, qui était pour lui une bonne façon de concilier boulot, famille et changement de décor.

«J’ai aimé l’opportunité qui s’est présentée à moi et ultimement, c’est pourquoi j’ai choisi de venir ici. J’ai beaucoup aimé le personnel d’entraîneurs. J’ai aimé les joueurs, le type d’athlètes qu’ils avaient. Je regardais ces joueurs en me disant, "Wow, ce sont d’excellents joueurs"», a raconté le vétéran à propos de ses premiers états d’âme sur sa nouvelle formation.

«Il y avait aussi beaucoup de questionnements par rapport à ma famille. Mon fils vit à New York et je ne voulais pas trop m’éloigner de lui», a-t-il poursuivi.

Brady sait très bien que rien n’est encore gagné, puisque les adversaires des Buccaneers en finale seront les puissants Chiefs de Kansas City, les vainqueurs du dernier trophée Vince-Lombardi. Une équipe «digne du championnat», selon les dires du quart-arrière.

Les deux puissances se sont croisées en novembre dernier, et les champions en titre avaient eu le meilleur sur Brady et sa bande par la marque de 27 à 24.