Crédit : Simon Clark/Agence QMI

Cyclisme

«De l'espoir» pour la tenue des Grands Prix cyclistes

Publié | Mis à jour

Malgré l'incertitude entourant la pandémie de COVID-19, l'organisation des Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal garde espoir de pouvoir tenir l'édition 2021, en septembre, ayant reçu un coup de pouce de 2,1 millions $ du fédéral.

Pour le président de l'événement, Sébastien Arsenault, «c'est primordial d'espérer». L'an dernier, l'événement a dû être annulé en raison de la pandémie.

L'organisation a les yeux rivés sur les mois à venir. «L'avantage qu'on peut avoir, c'est que la tenue des événements est en septembre. Nous sommes fin janvier. Il reste encore pas mal de temps. Peut-être qu'on va avoir de bonnes nouvelles. [...] J'ai bon espoir qu'avec tout ce qui se passe en ce moment, dans quelques trimestres, on va être bien positionnés.»

Cependant, beaucoup de chemin reste à parcourir avant de confirmer la tenue. Les frontières devront d'abord être rouvertes et la quarantaine obligatoire devra être chose du passé, a énuméré M. Arsenault. «Les équipes cyclistes pourraient difficilement faire plusieurs journées en quatorzaine.»

Pour l'instant, le gouvernement fédéral a offert un appui financier à l'organisation avec une subvention de 2,1 millions $ par le biais de Développement économique Canada. L'annonce a été faite mardi matin.

Le fédéral a aussi octroyé des fonds à trois autres organismes qui oeuvrent dans le domaine du tourisme. Le Marché de Noël allemand a reçu 170 000 $ qui servent à l'achat et la production de matériel artistique et multimédia qui a été utilisé cette année lors de la mouture modifiée du Marché. L'édition 2020 était en effet exclusivement contemplative, en raison des mesures sanitaires. Mais pour Olivia Lexhaller, directrice générale de la Communauté allemande de Québec, ces équipements serviront à égayer les prochaines éditions du Marché.

Le Club sportif Appalaches a quant à lui reçu 80 785 $ pour l'achat d'un nouvel équipement de damage destiné à l'entretien mécanique des sentiers de ski de fond du club.

Finalement, l'entreprise de Québec Vaolo a reçu par l'entremise du Fonds d'aide et de relance régionale (FARR) la somme de 500 000 $ pour maintenir ses activités. Vaolo est spécialisée en voyage et grâce à sa plateforme en ligne, elle fait la promotion du voyage hors des sentiers battus.