Canadiens de Montréal

Nick Suzuki sur une lancée historique

Publié | Mis à jour

Après un excellent début de saison disputé à l’étranger, les Canadiens mettent le cap sur Montréal pendant qu’ils trônent au classement général de la Ligue nationale de hockey. Un fait d'armes peu commun au cours des dernières années.

Grâce à sa victoire de 5-2 à Vancouver, samedi, le Tricolore a récolté 10 points sur une possibilité de 12. Le CH est ainsi devenu la deuxième équipe de l'histoire de la LNH à enregistrer un point à chacun de ses six premiers matchs de la saison joués sur les patinoires adverses. 

• À lire aussi: L'attaque du CH simplement trop forte

• À lire aussi: Le prochain défi du «nouveau» Patrick Roy?

En fait, il a battu sa propre marque : l’édition de 1968-1969 des «Glorieux» avait compilé un dossier de 5-0-1 en lever de rideau dans pareille circonstance.

Suzuki : le deuxième de l’histoire   

Plusieurs facteurs positifs expliquent ce fort départ, dont les performances du jeune Nick Suzuki, qui continue d'impressionner. Le joueur de centre de deuxième année a été parmi cinq joueurs montréalais à trouver le fond du filet chez les Canucks, samedi, le troisième match consécutif de cinq buts ou plus du club. 

Le no 14 se classe au troisième rang des pointeurs de l’équipe, à triple égalité avec Tomas Tatar et son compagnon de trio Jonathan Drouin, avec un cumulatif de six points, dont deux buts.

Mais Suzuki est aussi sur une lancée historique, car il est devenu le deuxième joueur de l'histoire de la LNH à inscrire au moins un point dans six matchs consécutifs lorsque le calendrier est entamé sur les patinoires adverses. 

Le seul autre joueur à réaliser cet exploit, signe de stabilité, est Victor Rask en 2016-2017. L’ancien des Hurricanes de la Caroline avait amassé quatre buts et sept points après le même nombre de matchs.

Au cours des 45 dernières années de l’histoire du Bleu-blanc-rouge, seulement sept joueurs arborant la Sainte-Flanelle ont affiché une séquence de points plus longue que celle que surfe Suzuki.

Des noms qui marquent l’imaginaire :

Par ailleurs, les 16 tirs au but de Suzuki à l’étranger représentent un sommet dans le circuit Bettman jusqu’ici chez les joueurs de centre.

Toutes positions confondues, l’attaquant Brendan Gallagher occupe le troisième rang de la ligue, ex aequo avec Patrice Bergeron, des Bruins de Boston, avec 24 lancers jusqu’ici. Josh Anderson, avec 21, se classe cinquième à ce chapitre, à égalité avec le défenseur des Canucks Quinn Hughes.

Cependant pour les rencontres disputées chez l’ennemi, Gallagher et Anderson sont premier et deuxième, respectivement.