Crédit : AFP

UFC

Conor McGregor souhaite «une belle et longue bataille»

Publié | Mis à jour

Habituellement excentrique, Conor McGregor s’est montré étrangement sage et respectueux, jeudi, lors d’une conférence de presse tenue en vue de son combat contre Dustin Poirier, ce samedi aux Émirats arabes unis, dans le cadre de l’UFC 257.

«C’est un honneur de partager l’octogone avec cet homme», a même prononcé McGregor, à propos de Poirier.

L’Irlandais de 32 ans a notamment démontré du respect pour le parcours de Poirier (26-6-1) qui, a-t-il noté, «s’est relevé et est devenu un champion».

McGregor (22-4) rappelait ainsi leur premier duel entre les deux combattants, en septembre 2014, à l’UFC 178. Celui qu’on surnomme «The Notorious» avait alors pris moins de deux minutes pour passer le K.-O. à son adversaire au premier round.

«Ce n’est pas assez, a commenté McGregor, concernant la durée du premier combat. Je crois pouvoir le frapper assez tôt et le blesser, mais j’espère que ce sera une belle et longue bataille.»

De son côté, Poirier se décrit comme un combattant bien différent aujourd’hui comparativement à 2014.

«Je ne me soucie plus maintenant de ce que les gens pensent. Avant, je m’en faisais trop. Maintenant, je m’en fous. C’est mon super pouvoir, a dit Poirier. Ça fait six ans qu’on s’est affronté. Tu dois évoluer pour rester au sommet de ta division aussi longtemps. Pour durer aussi longtemps.»

«Tout le travail que je mets, j’essaie qu’il rapporte, a poursuivi Poirier. J’essaie d’améliorer le sort de ma famille [...] Je sais ce que signifie une victoire contre Conor McGregor dans les sports de combat. Ce combat vaut de l’or et c’est ce pour quoi je me bats.»

Un duel contre Nurmagamedov?

Présent à la conférence de presse, le président de l’Ultimate Fighting Championship, Dana White, a évidemment été questionné sur le champion Khabib Nurmagamedov, lequel pourrait sortir de sa retraite pour affronter le gagnant du duel de samedi.

«On verra d’abord ce qu’il va se passer ce week-end», a simplement répondu White.

Pour sa part, McGregor souhaite ardemment que Nurmagamedov décide de sortir de sa retraite pour pouvoir prendre sa revanche. L’Irlandais avait été vaincu par le Russe en 2018.

«Le monde sait que cette bataille n’est pas finie, a lancé McGregor. La guerre n’est pas finie. Le sport a besoin que ça arrive. Mais je ne vais pas le pourchasser s’il ne veut pas. Je vais rester calme et je vais passer à autre chose.»

Le gala UFC 257, dont la finale entre McGregor et Poirier chez les poids légers, sera notamment diffusé dès 22 h en direct sur Indigo.