Gilmore

Crédit : Photo courtoisie

Club de foot Montréal

Repêchage tranquille en vue pour le CF Montréal

Publié | Mis à jour

C’est jeudi qu’a lieu le repêchage de la Major League Soccer (MLS) et il ne faut pas s’attendre à ce que le CF Montréal fasse la manchette.

En effet, le club montréalais n’a pas de choix dans les deux premières rondes et en aura deux dans la troisième et dernière ronde de cette séance, qui a été amputée d’un tour de sélection puisqu’il y en avait quatre par le passé.

Pour rappel, Montréal détenait la 11e sélection au total, mais l’a refilée à Austin en faisant l’acquisition du défenseur canadien Kamal Miller en marge du repêchage d’expansion, en décembre dernier.

Quant à son choix de second tour, 38e au total, il a été cédé au Minnesota dans la transaction qui a fait de Mason Toye un Montréalais en octobre.

Habitude

Ça devient une habitude pour le CF Montréal de ne pas miser sur les joueurs issus des universités américaines.

L’an passé, Montréal a sélectionné le défenseur Jeremy Kelly au neuvième rang de la première ronde pour immédiatement l’échanger aux Rapids du Colorado.

Quant au choix de second tour, il a été échangé au Fire de Chicago en compagnie de Micheal Azira en retour de Jorge Corrales. Chicago a par la suite envoyé ce choix à Seattle.

Détenant trois choix en troisième ronde, le club montréalais a tout simplement passé, décidant de faire l’impasse sur ce repêchage.

DePuy le dernier

Il faut remonter à la séance de 2017 pour voir Montréal parler au premier tour. Le club avait alors sélectionné l’attaquant Nick DePuy au 19e rang.

Celui-ci n’a joué que cinq rencontres en 2017 avant de faire un crochet en USL et au Danemark avant de ressurgir comme défenseur avec le Galaxy de Los Angeles la saison dernière.

L’année précédente, le club avait alors sélectionné Michael Salazar, un attaquant marginal qui a rapidement plafonné.

Depuis, le choix de premier tour est toujours refilé à une autre formation dans une transaction.

Sejdic, l’exception

On peut dire qu’Amar Sejdic est l’exception qui confirme la règle au sein du CF Montréal puisqu’il est le seul joueur repêché par l’équipe au sein de l’effectif actuel.

Sejdic a été sélectionné au second tour (34e) du repêchage de 2019. Il avait alors tapé dans l’œil de Rémi Garde, qui était déjà à la tête de l’équipe.

Et il pourrait devenir l’exception à plus d’un égard puisqu’il est le premier joueur repêché à manifester des signes laissant croire qu’il pourra devenir un titulaire fiable au cours des prochaines années.

La saison dernière, il a disputé 14 des 23 rencontres de saison régulière dans la MLS, marquant deux buts et contribuant largement dans l’effort défensif.

L’équipe compte seulement deux autres joueurs issus du repêchage, soit Kamal Miller, sélectionné au troisième rang par Orlando en 2019, et Mason Toye, appelé par le Minnesota avec le septième choix au total en 2018.

Autre avenue

Il semble donc clair que le CF Montréal privilégie une autre avenue pour le développement de jeunes talents.

On préfère miser sur les joueurs qui grandissent au sein de l’Académie du club puisque sur les 28 joueurs que compte actuellement l’effectif, 12 sont issus du centre de formation.

Et depuis que la nouvelle direction est en place, soit depuis un peu plus d’un an, ce sont pas moins de six nouveaux jeunes joueurs formés à l’Académie qui ont signé un contrat professionnel avec la première équipe.

Et ceux-ci sont âgés de 16 à 19 ans, c’est donc dire qu’on mise sur la jeunesse pour bâtir l’avenir du club.

La première ronde du repêchage sera présentée en direct sur internet à compter de 14 h.

5 joueurs à surveiller

Philip Mayaka

Il s’agit d’un milieu qui a un certain potentiel offensif, comme en font foi ses deux buts et huit passes en 2019. On le dit prêt à jouer chez les pros assez rapidement.

Calvin Harris

Un attaquant qui a connu une belle progression en 2020. On le dit très doué ballon au pied. Un joueur intéressant pour Cincinnati, qui parle au second rang et qui n’a marqué que 12 buts en 23 rencontres en 2020.

Ethan Bartlow

Un défenseur qui a des aptitudes offensives, mais il n’a pas eu de saison 2020. Il semble assez mûr pour se battre pour un poste de partant avec un club qui a des besoins défensifs.

Josh Bauer

Arrière central qui a tout ce qu’il faut pour disputer des minutes dès cette saison. Il a aussi amassé neuf buts et 10 passes en 57 matchs universitaires, signe qu’il peut appuyer l’attaque.

Kimarni Smith

Un attaquant au beau potentiel qui termine sa carrière universitaire. Au fil de ses quatre saisons à Clemson, il a amassé 26 buts et 11 passes en 63 matchs. C’est un projet intéressant.