Crédit : Mitchell Layton-USA TODAY Sports

MLS

Le D.C. United a son nouvel entraîneur-chef

Publié | Mis à jour

L’Argentin Hernan Losada a été embauché à titre d’entraîneur-chef par le D.C. United, lundi.

L’organisation de la capitale américaine a choisi l’homme de 38 ans parmi plus de 25 candidats, selon ce qu’a rapporté le site officiel de la Major League Soccer (MLS). D’ailleurs, la recherche du club a duré plus de trois mois. Certains noms, dont celui de l’ancien capitaine de l’Impact de Montréal Patrice Bernier, avaient été évoqués en octobre dernier par le quotidien «The Washington Post». 

Losada comblera le poste qui était vacant depuis le congédiement de Ben Olsen le 8 octobre. Il devient par le fait même le plus jeune instructeur-chef du circuit Garber. Il avait obtenu l’emploi de pilote de la première équipe du Beerschot en Belgique en octobre 2019. Celle-ci a aidé à la division principale du circuit national.

«Je suis excité d’obtenir cette opportunité de me joindre au D.C. United et à écrire un nouveau chapitre fructueux d’une formation ayant une riche histoire, a-t-il déclaré par voie de communiqué. Je crois qu’il faut jouer chaque match pour gagner et selon moi, le meilleur moyen d’y arriver est de créer le plus d’occasions de marquer possible chaque fois que nous débarquons sur le terrain. On doit afficher un haut degré d’énergie et miser sur du soccer offensif en jouant à la verticale.»

«Notre démarche nous a permis d’identifier la bonne personne pour mener notre club. Ce fut extrêmement minutieux et nous avons confiance qu’Hernan est l’homme idéal, a ajouté le directeur général Dave Kasper. Nous croyons fermement à son approche vis-à-vis le sport et à son désir d’offrir du soccer intense avec ou sans le ballon.»

En 2020, le D.C. United a pris l’avant-dernier rang de l’Association de l’Est avec une fiche de 5-12-6.

Nouvelles arrivées chez l’Inter Miami CF

L’Inter Miami CF a confirmé lundi que Phil Neville et Chris Henderson avaient été embauchés à titre d’entraîneur-chef et de directeur sportif, respectivement.

L’organisation floridienne a ainsi décidé d’y aller avec du sang neuf après seulement une saison d’existence dans la Major League Soccer (MLS). En décembre, le directeur sportif Paul McDonough avait remis sa démission, tandis que le pilote Diego Alonso a été limogé au début janvier.

Évoquée déjà par le réseau ESPN, l’arrivée de Neville n’est pas surprenante, car il est un ancien coéquipier de David Beckham - actuel copropriétaire de l’Inter Miami - chez Manchester United. Auparavant, il a dirigé la formation féminine d’Angleterre, menant celle-ci à la conquête de la coupe SheBelieves en 2019. Il a également agi comme adjoint avec le Valence CF, ManU et l’équipe anglaise des moins de 21 ans.

«Je suis très heureux d’obtenir l’occasion d’être l’instructeur de l’Inter Miami et de travailler avec Chris ainsi que tout le groupe de propriétaires. C’est un club jeune qui promet et je m’engage à donner des défis aux joueurs, à ceux qui m’entourent et à moi-même pour construire une culture de soccer dont nous serons tous fiers, a-t-il réagi dans un communiqué. Ce marché adorant le soccer est fantastique et mérite des performances constantes ainsi qu’une mentalité de gagnants.»

«Je connais Phil depuis que nous étions adolescents à l’Académie du Manchester United. Nous partageons le même ADN de football, ayant été entraînés par certains des meilleurs leaders du sport. Ce sont ces valeurs que j’ai toujours voulues dans cette équipe, a ajouté Beckham. Phil a une grande expérience, comme joueur et entraîneur, tant au niveau international qu’au sein des clubs. [...] Je connais ses qualités personnelles, sa loyauté et son honnêteté. Il a une énergie incroyable et une bonne éthique de travail. Ceux ayant joué ou travaillé avec lui savent qu’il est un meneur naturel.»

Un vétéran

Pour sa part, Henderson a passé les 13 dernières années comme directeur sportif des Sounders de Seattle, aidant ceux-ci à remporter deux coupes MLS, un titre du Supporters’ Shield et quatre coupes Lamar Hunt des États-Unis. Pendant sa carrière de joueur, il a porté l’uniforme de cinq équipes dans le circuit, incluant celui du Fusion de Miami en 2001.

«Il s’agit d’une opportunité formidable pour moi de faire le prochain pas dans mon parcours. Je reviens dans le sud de la Floride afin de solidifier mon empreinte sur cette ligue, a affirmé l’ex-milieu de terrain. J’ai toujours cru au projet de l’Inter Miami et aux habiletés de l’organisation de devenir une puissance non seulement dans la MLS, mais dans l’industrie mondiale du soccer.»