LNH

Dubois: Tortorella force-t-il la main à son DG?

Publié | Mis à jour

La saga entourant la situation de Pierre-Luc Dubois fait couler beaucoup d’encre depuis quelques jours, notamment en raison du comportement de l'entraîneur-chef des Blue Jackets de Columbus.

Après avoir publiquement commenté le dossier au cours de la fin de semaine, John Tortorella a cloué l’attaquant québécois au banc en fin de deuxième période, lundi, face aux Red Wings de Detroit.  

Force est de constater que le bouillant «Torts» n’aide pas Dubois à prendre son aise en attendant que le directeur général Jarmo Kekalainen l’envoie sous d’autres cieux, pour ainsi accommoder le joueur de 22 ans. Une transaction est-elle inévitable en ce début de saison?

C’est l’avis du journaliste et animateur Louis Jean.

«Plus Tortorella veut le faire mal paraître et l’humilier, plus ça force son DG à l’échanger, a-t-il analysé à "JiC", lundi.

«Les Blue Jackets se voient en séries éliminatoires. Tu ne peux te permettre de lui faire la leçon pendant 10 ou 15 matchs et être exclu des séries. Tu te tires dans le pied.»

La destination de choix de Dubois, un ancien des Screaming Eagles du Cap-Breton et de l’Armada de Blainville-Boisbriand, serait de toute évidence le club de son enfance, les Canadiens de Montréal.

Mais «Kekalainen ne lui fera pas de faveurs», comme le souligne Louis Jean, selon qui les propositions jusqu’ici sont «spectaculaires».

«Déjà il y a des offres qui jettent les Jackets par terre.»

Ci-dessus, voyez l’intervention de Louis Jean à «JiC».