Crédit : Photo Twitter

LNH

Les Nordiques joueront sur le lac Tahoe

Publié | Mis à jour

L’Avalanche du Colorado portera son chandail «reverse retro», affichant ainsi le logo des Nordiques de Québec, lors du match en plein air prévu à Lake Tahoe, aux États-Unis, le samedi 20 février.

Au lendemain de la confirmation de cette partie contre les Golden Knights, l’entraîneur-chef de l’équipe de Las Vegas Peter DeBoer a d’ailleurs versé dans l’humour en commentant la tenue de cette rencontre spéciale, mardi, devant les journalistes.

«Je suis heureux du fait qu’il y aura des bandes, a-t-il dit, cité par le journaliste Jesse Granger, du média sportif The Athletic, sur son compte Twitter. Si on avait joué sur un lac complètement ouvert, on n’aurait jamais été en mesure de rattraper Nathan MacKinnon.»

MacKinnon fait effectivement partie des joueurs les plus rapides dans la Ligue nationale de hockey.

Toujours chez les Golden Knights, le gardien Marc-André Fleury a pour sa part avoué qu’il avait commencé à regarder pour se procurer de nouvelles jambières en vue de ce match en plein air.

Fleury risque cependant, comme lors de la fin de la saison 2019-2020, de partager la tâche avec Robin Lehner devant le filet des Golden Knights.

Lehner, qui se remet d’une blessure à une épaule, affirme d’ailleurs se sentir très bien à l’approche de la saison.

L’énergie des partisans

Plutôt que de s’attarder sur l’éternel débat entourant les gardiens, Fleury a voulu saluer les partisans des Golden Knights en ce début de campagne.

«Les partisans me manquent, a-t-il confié, toujours selon des propos rapprtés par The Athletic. Je m’ennuie de l’émotion qu’ils procurent et de l’énergie qu’on retrouve habituellement dans l’amphithéâtre.»

Les Golden Knights entameront justement leur saison à domicile, au T-Mobile Arena, le jeudi 14 janvier. Ils recevront alors les Ducks d’Anaheim. À propos du match à Lake Tahoe, il a déjà été annoncé qu’aucun spectateur ne sera admis.