Renaud Lavoie

Les dangers de la division canadienne

Les dangers de la division canadienne

Renaud Lavoie

Publié 12 janvier
Mis à jour 12 janvier

Le premier match de la saison entre les Maple Leafs et les Canadiens mercredi ne sera pas banal et sera déterminant pour la suite des choses. Pas que le gagnant de cette rencontre sera assuré de terminer au premier rang de la division, loin de là, mais plutôt parce qu’on saura si Claude Julien et le groupe d’entraîneurs auront beaucoup de pain sur la planche pour s’assurer que le plan de match et le système de jeu soient bien compris. 

Je le répète, il faudra être patient surtout en début de saison. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’après seulement huit jours sur la patinoire, les nouveaux venus vont transporter l’équipe à bout de bras. C’est évidemment le souhait des entraîneurs qu’éventuellement, tout le monde pousse dans la même direction. D’ailleurs Claude Julien a répondu ainsi à la question de Frédérique Guay sur les intangibles qui va faire en sorte que son équipe connaisse du succès cette saison. « Il faut que les joueurs travaillent un pour l’autre chaque soir et que les statistiques personnelles tombent deuxième, a mentionné l’entraîneur-chef des Canadiens. »  

La santé déterminera tout 

Tous les amateurs de hockey sont heureux de voir que les activités vont reprendre et la division canadienne fait évidemment rêver. Les sept équipes qui s’y retrouvent ont réellement des chances de participer aux séries et oui j’inclue les Sénateurs d’Ottawa dans cette liste. Pourquoi ? Parce que personne ne pense justement que cette équipe a la profondeur pour causer une surprise, mais elle a la jeunesse, le talent et surtout elle prendra de court bien des équipes qui les prennent à la légère. Bref, c’est possible.

Toutefois le point le plus important demeure la santé et c’est pourquoi il est futile de faire des prédictions. Ce sera tellement serré dans cette division que les quatre équipes qui seront en série, seront fort probablement celles qui vont éviter les blessures à des joueurs clefs. Il faut s’attendre à ce que les listes des blessés soient imposantes cette saison, alors que les camps d’entraînements ont été courts et le calendrier sera très exigeant. Bref ce ne sera pas du gâteau. 

Pas la fin de Xavier Ouellet 

Xavier Ouellet n’a pas accompagné ses coéquipiers sur la route lui qui officiellement ne fait pas partie du taxi squad. C’est avec les joueurs du Rocket qu’il va patiner au cours des prochains jours, alors que Cale Fleury a participé à un premier entraînement avec le groupe principal aujourd’hui. 

La logique veut que Cale Fleury et Ryan Poehling vont continuer de s’entraîner avec les Canadiens, mais s’ils ne sont pas en mesure de percer l’équipe avant le début de la saison, ils iront disputer des rencontres avec le Rocket.

Xavier Ouellet risque donc d’être rappelé, mais en attendant on veut utiliser son leadership avec les espoirs de l’organisation.