LNH

Les Bruins vont s'ennuyer du Canadien

Publié | Mis à jour

La prochaine saison de la Ligue nationale de hockey (LNH) risque de créer plusieurs nouvelles rivalités, mais rien ne pourra battre un bon vieux duel Canadiens-Bruins.

Malheureusement, en raison de la pandémie de COVID-19, les éternels rivaux ne pourront s’affronter cette saison, puisque le Canadien évolue dans la division Nord et les Bruins dans la division Est.

«On va s’ennuyer, c’est une belle rivalité», a affirmé Patrice Bergeron en entrevue à l’émission de Jean-Charles Lajoie mardi. Voyez le segment dans la vidéo ci-dessus.

«Ça va faire différent de ne pas jouer contre le Canadien et les Maple Leafs, mais c’est un beau défi pour nous d’évoluer contre ces équipes-là [de la division Est].»

Selon de nombreux observateurs, les Bruins évolueront dans la division la plus difficile. Mais malgré les blessures de David Pastrnak et Brad Marchand, Bergeron est confiant.

«Je ne cacherai pas que ce sont deux joueurs excellents qui apportent leurs propres habiletés à l’équipe. On a confiance en nos jeunes qui poussent. Il faut leur donner des responsabilités et la chance de se prouver.

«On sait pertinemment qu’une saison écourtée c’est comme un sprint. On veut un bon départ et continuer dans cette veine-là.»

Capitaine Bergeron 

Le 7 janvier dernier, les Bruins ont nommé le Québécois capitaine de la formation, le 20e dans l’histoire de l’équipe.

«C’est un grand honneur pour moi, [les Bruins c’est] l’une des 6 équipes originales et la seule équipe pour laquelle j’ai joué. 

«Ils ont beaucoup d’histoire avec leurs capitaines, ce sont des légendes donc c’est avec beaucoup d’humilité que j’ai reçu cet honneur», a déclaré Bergeron.

Toutefois, la nomination de Bergeron a un coût : le perte de Zdeno Chara, qui a signé un contrat avec les Capitals de Washington.

«Ça va faire différent [de le voir dans un autre uniforme], la dernière fois c’était avec les Sénateurs d’Ottawa. C’est un grand ami, un très grand leader, quelqu’un de qui j’ai appris beaucoup. 

«Nous avions une belle relation en tant que capitaine et assistant. Ce n’est pas la fin de notre amitié c’est sûr, mais de jouer contre lui, ça va être différent», a ricané le natif de l’Ancienne-Lorette.