Crédit : AFP

Formule E

McLaren bientôt en Formule E?

Publié | Mis à jour

L‘écurie McLaren souhaite poursuivre son expansion, indiquant lundi matin qu’elle considérait fortement rejoindre le Championnat du monde de Formule E à compter de la saison 2022-2023.

McLaren a en effet signé une entente qui lui réservait un droit de participation en vue de la neuvième saison du Championnat de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). Cette campagne marquera par ailleurs les débuts de la troisième génération de monoplaces entièrement électriques.

McLaren est actuellement, jusqu’à la fin de la saison 2021-2022, le fournisseur exclusif de batteries pour les monoplaces actuelles par le biais de sa division McLaren Applied Technologies.

«Nous observons de près la Formule E depuis un certain temps et surveillons les progrès de la série et son orientation future, a commenté le PDG Zak Brown, dans un communiqué. L'opportunité de prendre une option sur une entrée et l'achèvement du contrat fournisseur McLaren Applied avec la FIA à la fin de la deuxième génération nous donne le temps nécessaire pour décider si la Formule E convient à McLaren en tant que future plateforme de compétition.»

L’organisation basée à Woking, au Royaume-Uni, est déjà impliquée en Formule 1 depuis 1966. Elle s’est également associée à Schmidt Peterson pour s’engager, depuis le début de la saison 2020, en Indy Car. L’équipe combinée a été baptisée Arrow McLaren.

Crédibilité établie

La troisième génération de monoplaces devrait être plus rapide, plus petite et plus légère tout en permettant la mise en place d’arrêts au puits à des fins de recharge. Le président de la Formule E Alejandro Agag croit d’ailleurs que les avancées technologiques permettent d’établir encore un peu plus la crédibilité de la série.

«McLaren Racing obtenant une option pour rejoindre la grille de Formule E à partir de la troisième génération témoigne de l'impact continu de notre sport, a dit Agag. Certains des noms les plus célèbres du sport automobile étant déjà impliqués, nous sommes excités que McLaren ait décidé de discuter d’une possible entrée en FE.»