HKN-HKO-SPO-PHILADELPHIA-FLYERS-V-NEW-YORK-ISLANDERS---GAME-SIX

Crédit : AFP

LNH

Barzal s'entend finalement avec les Islanders

Publié | Mis à jour

Les Islanders de New York ont accordé un contrat de trois ans à leur jeune attaquant Mathew Barzal, samedi, quelques jours avant le début de la campagne 2020-2021 de la Ligue nationale de hockey.

Le joueur des 23 ans touchera la somme de 21 millions $ pour la durée de l'entente, soit 4 millions $ la première année, 7 millions $ lors de la deuxième et 10 millions $ lors de la troisième.

L’entente a pris du temps avant d’être conclue et le Britanno-Colombien avait hâte de sauter sur la glace avec ses coéquipiers, a-t-il avoué, samedi, en visioconférence.

«Il n’y a jamais eu de frustration, je dirais, a d’emblée affirmé Barzal. C’est plutôt que j’aime ce jeu et j’étais anxieux. Je voyais les gars qui avaient du plaisir lors des quatre ou cinq derniers jours au camp et je voulais en faire partie».

En 68 rencontres la saison dernière, Barzal a récolté 60 points, dont 19 buts. Il a ajouté 17 points, dont cinq buts, en 22 rencontres éliminatoires.

«Je veux faire de mon mieux. Maintenant, avec mon nouveau salaire, la constance sera primordiale. Il n’y a pas de soirées de congé. Ce sera la clé pour les trois prochaines années : être constant», a-t-il indiqué.

Barzal a hâte de disputer des matchs, et surtout de prouver que les Islanders ont l’étoffe d’une équipe championne. Lors des dernières séries éliminatoires, l’équipe a atteint la finale de l’Association de l’Est, faisant taire bien des détracteurs.

«Nous étions proches l’an dernier, nous sommes passés très près de jouer en finale de la coupe Stanley, a-t-il rappelé, à propos de l'élimination face au Lightning de Tampa Bay. Nous sommes restés sur notre faim et nous voulons revenir à cet esprit de compétition. Toutes les parties seront importantes, je crois que ça bénéficiera au groupe.»

L'attaquant a amassé 59 buts et 148 mentions d'aide pour 207 points en 234 matchs de saison régulière jusqu'ici dans le circuit Bettman.