LNH

«En ce moment, il fait partie de notre équipe»

Publié | Mis à jour

La situation de l’attaquant Pierre-Luc Dubois avec les Blue Jackets a beaucoup fait jaser, ces derniers jours, mais selon son coéquipier David Savard, le Québécois reste complètement engagé envers son équipe.

Selon des rumeurs évoquées par différents médias, dont The Athletic, Dubois a accepté un nouveau contrat de seulement deux saisons avec les Jackets, la semaine dernière, essentiellement parce qu’il se voit ailleurs à long terme.

Mais en attendant, Dubois est au camp d’entraînement des Jackets, et il est à l’ouvrage, a assuré Savard, jeudi, à «JiC».

«C'est quelque chose qui n'est pas entre mes mains», a d’abord indiqué le défenseur au sujet de la situation de son compatriote.

«La seule chose que je peux dire, dans le fond, c'est qu’en ce moment, il fait partie de notre équipe, a-t-il ajouté. Il travaille extrêmement fort, il n'a pas changé son attitude, rien.» 

«C'est à lui qu'il va falloir en parler, ou à l'organisation, a également mentionné Savard. Pour nous, il fait partie de l'équipe. Il a un contrat de deux ans avec nous, ce n'est le premier joueur au sujet duquel il y a des choses qui sortent. Je pense qu'il est ici pour les deux prochaines années, jusqu'à ce qu'on ait d'autres nouvelles.»

Et le camp, il a démarré sur les chapeaux de roue, a affirmé le défenseur. Disons que l’entraîneur-chef des Blue Jackets, John Tortorella, a pris les choses en main.

«Tout le monde s'attendait à ce que les premiers jours soient assez intenses, et il ne nous a pas déçus, a assuré Savard. Mais je pense que ça va relâcher un peu à ce point-ci et on va tomber dans la préparation pour la saison.»

Heureux d’avoir Domi de son côté

Savard avait évidemment son mot à dire sur la transaction qui a envoyé son coéquipier Josh Anderson aux Canadiens en retour de Max Domi, en octobre dernier.

S’il semble tenir Anderson en haute estime, il n’a pas l’air déçu d’avoir le coriace Domi parmi ses coéquipiers.

«C'est un gros morceau, "Andy", c'est quelqu'un qui peut changer le momentum d'un match, a-t-il dit au sujet d’Anderson. Avec les mises en échec, ces choses-là. C'est un gros bonhomme. Il était capable de marquer beaucoup de buts, il l'a fait dans le passé. L'an passé, il a ralenti à cause de sa blessure.» 

«Mais je suis aussi excité par ce que Max amène depuis qu'il est ici», a-t-il poursuivi.

«Voir son talent, c'est le "fun" de le voir de proche, a souligné Savard. Je pense que je n'avais pas eu la chance de l'apprécier autant que là, voir tous les petits jeux qu'il est capable de faire, son éthique de travail.»

Voyez l’entrevue complète en vidéo principale.