Crédit : PHOTO Martin Chevalier

LNH

Anthony Duclair aura l’occasion de faire des dégâts

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef des Panthers de la Floride, Joel Quenneville, a fait plusieurs heureux en installant Anthony Duclair aux côtés d’Aleksander Barkov et de Jonathan Huberdeau sur le premier trio de l’équipe, à l’ouverture du camp d’entraînement, lundi.

Duclair a tout récemment paraphé une entente d’un an et de 1,7 million $ avec les Panthers et aura l’opportunité de faire parler son talent la saison prochaine. En visioconférence après le premier entraînement, le Québécois a mentionné qu’il était «difficile de ne pas être en confiance» en jouant avec des joueurs comme Barkov et Huberdeau.

«J’ai un seul travail et c’est de rester ouvert. Ces deux gars-là ont des mentalités de passeur. De mon côté, puisque mon premier réflexe est souvent de tirer, je crois que je me greffe bien», a avoué le natif de Pointe-Claire.

Dimanche, Quenneville avait indiqué que sa nouvelle acquisition aurait sa chance, mais que d’autres attaquants pourraient aussi être appelés à jouer sur le premier trio.

«C’est évidemment un groupe talentueux à l’attaque. Je veux seulement être à mon meilleur en venant au travail chaque jour et être le meilleur joueur possible», a confié Duclair.

Barkov élogieux

Après tout, l’ancien des Sénateurs d’Ottawa ne s’amène pas en Floride en imposteur. Il a connu un superbe début de saison en 2019-2020, ce qui lui a valu une invitation au match des étoiles. L’athlète à la gâchette facile a établi un sommet en carrière pour les buts avec 23.

«J’étais très excité lorsque j’ai su qu’il signait pour venir avec nous, a mentionné Barkov aux médias, dimanche. Il est un gars très talentueux, très, très bon offensivement, un excellent patineur, un bon joueur de hockey. Nous voulons toujours avoir ce genre de gars avec l’équipe.»

Le Finlandais ne savait pas encore que Duclair jouerait effectivement sur la même unité que lui, mais avait mentionné qu’une collaboration avec lui pourrait être payante, si la chimie opérait.

Duclair pourra au moins compter sur un visage connu pour l’épauler, Huberdeau. Ce dernier était d’ailleurs heureux de chausser les patins et d’échanger avec ses coéquipiers.

«C’est très important de commencer en force au camp. Je crois qu’aujourd’hui [lundi], le but était simplement de retrouver nos jambes et de reprendre de la vitesse. C’était bien de revenir et de se passer la rondelle», a admis l’ailier gauche.