Crédit : Photo d'archives, Agence QMI

LHJMQ

Bryan Lizotte de retour dans la LHJMQ

Publié | Mis à jour

Loin d’un banc d’une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) depuis deux ans, Bryan Lizotte terminera la saison à titre d’adjoint avec les Voltigeurs de Drummondville, un «fit parfait» pour celui qui avait mis sa carrière en veilleuse pour des raisons familiales.

Lizotte remplacera Mathieu Turcotte jusqu’à la fin du calendrier régulier et des séries éliminatoires. Turcotte s’est retiré de son poste au début novembre en évoquant des contraintes médicales qui pourraient le mettre en danger s’il contractait la COVID-19.

Lizotte avait remporté la coupe Memorial en 2018 avec le Titan d’Acadie-Bathurst comme adjoint avant d’être nommé entraîneur-chef quelques semaines plus tard. Il avait toutefois abandonné son poste en novembre de la même année pour retourner auprès de ses trois enfants et de sa conjointe, à Québec.

«C’est une belle opportunité pour moi, ça me permet de rester à Québec, je vais voyager, je suis prêt à ça et ça me donne l’occasion de reconnecter avec le hockey. Comme famille, on est beaucoup plus armé pour faire un retour dans le hockey. [Le "coaching"] reste une passion et la fin de saison va nous permettre de voir si on est capable de vivre là-dedans», a-t-il mentionné au bout du fil, samedi matin.

Appel inattendu

Lizotte a reçu un appel de Steve Hartley, l’entraîneur-chef des Voltigeurs, au cours des dernières semaines. Son embauche a été officialisée la veille du jour de l’An, une manière d’amorcer 2021 sur les chapeaux de roues.

«Je ne m’attendais pas à ça et il m’a pris par surprise. Je ne courais pas après ça, mais il a sondé mon intérêt, on s’est parlés et on s’est bien entendus. Philippe [Boucher, le directeur général] a fait le reste du travail pour le contrat», a révélé celui qui a dirigé le Blizzard du Séminaire Saint-François pendant cinq saisons.

À Drummondville, le «coach» de 35 ans retrouvera un visage connu en Alexandre Guérard, qui agit aussi comme adjoint. Les deux hommes ont soulevé la coupe Memorial à Bathurst en plus de travailler ensemble dans les rangs midget AAA.

«On a une belle complicité. On a toujours aimé travailler ensemble et je suis content de le retrouver. C’est un bon coach et je suis convaincu qu’il a dû dire de bons mots à mon égard», a lancé Lizotte.

À l’ouvrage

Même s’il n’a pas baigné dans le cercle du hockey junior depuis plus de deux ans, l’homme de hockey estime ne pas avoir trop de retard à rattraper. Il a profité de sa pause pour écrire le livre «Devenir une élite au hockey» et n’a jamais cessé de suivre les activités de la LHJMQ du coin de l’œil. Il s’occupe aussi d’une école de hockey. Parallèlement à ses engagements sportifs, il est devenu conseiller financier.

D’ici au retour sur glace des Voltigeurs et de la relance des activités en environnements protégés à partir du 22 janvier, le résident de Cap-Rouge entend faire ses devoirs pour mieux connaître ses nouveaux joueurs.

«J’aurai le même genre de rôle que j’avais à Bathurst avec les défenseurs, un rôle dans lequel je suis vraiment à l’aise [...] Je veux me mettre dans le bain le plus rapidement possible. Il y a plein de gens qui auraient pu avoir ce poste, mais à partir du moment que je l’ai, je dois me concentrer à faire mieux que les autres.»