SPO- Reds c. Blue Jays

Crédit : Agence QMI

Baseball - MLB

«Ce qu’il y avait de plus beau chez l’être humain»

Publié | Mis à jour

Le décès de l’ex-joueur des Expos et analyste de la chaîne TVA Sports Derek Aucoin a évidemment brisé plusieurs cœurs, dont celui de l’ancien maire de Montréal Denis Coderre, qui partageait une belle relation amicale avec le défunt. 

En entrevue sur les ondes de LCN, dimanche, Coderre a rendu un vibrant hommage à son ami.    

«C’était un homme exceptionnel, c’était vraiment ce qu’il y avait de plus beau chez l’être humain. Même dans la souffrance, il pensait aux autres. Quand je vivais des moments difficiles, il était toujours là pour moi, il m’appelait.»

Sur une note un peu plus légère, Denis Coderre s’est aussi rappelé un agréable moment passé avec Aucoin. 

«Il a fait de moi un meilleur lanceur! J’avais parfois à faire les lancers protocolaires lors des matchs des Blue Jays et une journée, il m’a donné quelques bons conseils.»

Coderre a terminé son intervention en mentionnant à quel point il était important qu’Aucoin reçoive un bel hommage dans les prochains jours. 

«C’est quelqu’un qui a tellement fait pour les autres... Il ne mérite rien de moins». 

«L'ami de tout le monde»  

Le lanceur Denis Boucher, qui a lui aussi atteint les ligues majeures et qui a été le coéquipier d'Aucoin, n'avait également que des mots à dire sur lui.

«Derek, c'était l'ami de tout le monde, a-t-il confié sur les ondes de LCN. Il avait toujours le sourire aux lèvres. Derek, c'était un rassembleur. 

«Tout le monde voulait se coller à lui, c'est ce qu'il dégageait en tant que personne.»

Stephen Bronfman, qui oeuvre au sein du Groupe baseball Montréal, a lui aussi tenu à exprimer sa tristesse quant au départ d'Aucoin.

«Le Groupe baseball Montréal a été attristé d'apprendre ce matin le décès de Derek Aucoin, a-t-il indiqué dans un communiqué. Derek nous a tous touchés dans nos vies par sa bonté et sa personnalité plus grande que nature. Son impact sur le développement du baseball au Québec et au Canada est immense. 

«J'ai été très ému lorsque j'ai appris que, l'été dernier, Derek avait pu voir son jeune fils frapper un coup de circuit sur le terrain de Boisbriand qui porte son nom. Mes plus sincères sympathies à son épouse Isabelle et à son fils Dawson. Que le souvenir de Derek soit pour nous tous un exemple à suivre et une source d'inspiration.»