SPO-CANADIENS-DEVILS-LNH

Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

LNH

Les révélations sportives de 2020

Publié | Mis à jour

Malgré le fait que l’univers sportif ait été mis en pause pendant une bonne partie de la dernière année, plusieurs athlètes ont trouvé le moyen de se faire valoir dans l’œil du public en 2020. En voici six :

Nick Suzuki, le joueur de centre tant convoité

Il y a eu plusieurs éléments positifs chez le Canadien de Montréal lors de la dernière année, mais c’est définitivement l’éclosion de l’attaquant Nick Suzuki qui a apporté le plus de bonheur aux partisans de la Sainte-Flanelle.

Acquis dans l’échange envoyant Max Pacioretty aux Golden Knights de Vegas en septembre 2018, le joueur de centre a disputé sa première campagne dans la Ligue nationale de hockey en 2019-2020. Suzuki a très bien fait avec une récolte de 13 buts et 28 aides pour 41 points en 71 parties de la saison régulière.

C’est toutefois en séries éliminatoires que le jeune homme de 21 ans a démontré que le CH détient un petit joyau. Lors des 10 rencontres qu’il a disputées à l’été 2020, Suzuki a touché la cible à quatre reprises et fourni trois mentions d’aide pour sept points. Il a aussi démontré qu’il pouvait jouer contre n’importe qui, lui qui a tiré son épingle du jeu contre les vedettes des Penguins de Pittsburgh et des Flyers de Philadelphie.

Alphonso Davies, l’étoile canadienne

Si les amateurs de ballon rond canadien connaissaient déjà Alphonso Davies avant 2020, on peut maintenant dire qu’il s’est fait un nom sur la scène internationale.

Le défenseur canadien a disputé une première saison complète avec le prestigieux Bayern de Munich, y remportant cinq trophées, dont le titre de la Ligue des champions de l’UEFA.

Ses performances avec le club européen lui ont d’ailleurs valu d’être choisi à titre de recrue par excellence de la Bundesliga en 2019-2020. L’athlète de 20 ans était également en lice pour les prix d’arrière de l’année de l’UEFA et du «Golden Boy» pour les joueurs âgés de moins de 21 ans.

Davies a conclu son année en étant sélectionné comme joueur de soccer de l’année au Canada.

Leylah Annie Fernandez, la future vedette

En 2020, la joueuse de tennis canadienne Leylah Annie Fernandez disputait sa première saison dans le circuit de la WTA.

Privée de nombreux tournois en raison de la pandémie, la Québécoise a tout de même fait un impressionnant bond de 121 places au classement mondial. Elle est passée du 209e échelon au 88e, elle qui a maintenu un dossier de 20 victoires et de 10 revers.

Fernandez a d’ailleurs participé à sa première finale sur le prestigieux circuit. En février au tournoi du Mexique à Acapulco, elle s’est inclinée contre la Britannique Heather Watson en trois manches de 6-4, 6-7 (8) et 6-1.

La jeune femme de 18 ans a également surpris plusieurs joueuses de haut calibre, dont Belinda Bencic et Sloane Stephens (deux fois).

Luguentz Dort, nouvelle sensation

À sa première saison dans la NBA, le Québécois Luguentz Dort s’est imposé avec le Thunder d’Oklahoma City. Il a d’ailleurs connu le match de sa vie, en septembre, durant les séries éliminatoires. Malgré une récolte de 30 points lors du match numéro 7, le Thunder a toutefois subi une défaite crève-cœur au premier tour face à James Harden et les Rockets de Houston.

Mention honorable à Karim Mané, qui a réalisé tout un exploit en devenant le premier joueur de basketball de l’histoire à faire directement le saut du circuit collégial de la Belle Province à une organisation de la NBA. Ignoré lors du repêchage, le joueur des Cheetahs du collège Vanier a paraphé un contrat d’un an à deux volets avec le Magic d’Orlando à titre de joueur autonome.

George Russell, futur champion du monde?

Malgré des résultats peu encourageants avec l’écurie Williams, le pilote de F1 George Russell a obtenu l’occasion de se mettre sous les projecteurs en 2020. Lors du Grand Prix de Sakhir, on lui a confié le volant d’une Mercedes puisque Lewis Hamilton a contracté la COVID-19. Et bien qu’il ne connaissait pratiquement pas la voiture, il s’est qualifié deuxième, tout juste derrière son coéquipier Valtteri Bottas.

Pendant la course, il s’est emparé de la première place et se dirigeait vers une convaincante victoire, avant qu’un cafouillage lors d’un arrêt aux puits pendant l’intervention de la voiture de sécurité ne vienne mettre fin à ses espoirs. Quoi qu’il en soit, il y a fort à parier que Russell retrouvera très bientôt une voiture qui lui permettra d’atteindre les plus hauts sommets de son sport.

Kyle Lewis, déjà une étoile du baseball majeur

Le voltigeur des Mariners de Seattle Kyle Lewis a connu des débuts fracassants dans le baseball majeur. Celui qui évolue dans le champ centre a maintenu une excellente moyenne au bâton de ,262, claquant 11 circuits cette saison. Aucun autre joueur de première année n’a fait mieux que lui dans l’Américaine au chapitre des points marqués (37), des buts sur balles (34) et des matchs joués (58).

Il a d’ailleurs été élu recrue de l’année dans cette Ligue, devenant le premier joueur des Mariners à recevoir cet honneur depuis la campagne 2001 des ligues majeures.