FBN-SPO-BALTIMORE-RAVENS-V-WASHINGTON-REDSKINS

Crédit : AFP

NFL

Dan Snyder lance de graves accusations

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Au cœur d’allégations de harcèlement sexuel, le propriétaire de l’équipe de Washington dans la NFL, Dan Snyder, se dit victime d’une tentative d’extorsion de la part d’un actionnaire minoritaire du club.

Selon des documents juridiques d’un tribunal du Maryland obtenus par la chaîne ESPN, mercredi, l’homme d’affaires a soulevé cette idée un jour après que le quotidien «Washington Post» eut rapporté la conclusion d’une entente à l’amiable entre la concession de football et l’une de ses anciennes employées. Celle-ci aurait reçu une compensation de 1,6 million $. Le tout concernerait un geste d’inconduite de nature sexuelle commis par Snyder à son endroit à Las Vegas en 2009.

Aussi, le propriétaire croit que les articles négatifs publiés à son sujet constituent un moyen pour trois actionnaires avec qui il entretient de mauvaises relations de nuire à sa cause. Le journal a précisé cette semaine que Fred Smith, Robert Rothman et Dwight Schar souhaitent se départir de leurs parts, soit 40 % du club, pour 900 millions $. Ils voudraient vendre leurs actions à des investisseurs de la Californie, mais Snyder s’y oppose.

«Je crois fermement que la proposition des plaignants et les informations relatées dans les médias sont un autre essai pour faire de l’extorsion contre moi, a émis Snyder. C’est une tentative pour m’empêcher d’avoir gain de cause dans ce conflit d’affaires.»

Les trois associés visés par le grand patron aurait fait des pressions sur lui en août pour qu’il vende ses parts. Cependant, la tension entre les deux parties serait bien présente depuis longtemps, selon le quotidien. Ce média avait recueilli et diffusé les témoignages de 25 femmes ayant fait partie de l’organisation. Plusieurs ont dit avoir subi des commentaires à propos de leur corps, des sous-entendus sexuels ou d’avoir reçu des avances provenant de Snyder et d’autres ex-employés.