Yves Ulysse jr

Crédit : Courtoisie Do Phan Hoi

Boxe

Un geste du cœur

Publié | Mis à jour

Yves Ulysse Jr mentionne depuis quelques mois qu’il se bat pour être un exemple dans sa communauté. Il l’est aussi à l’extérieur du ring. Vendredi dernier, à l’occasion du réveillon du Centre lasallien Saint-Michel, il a acheté 110 dindes pour les distribuer à 100 familles dans le besoin.

Au départ, le boxeur ne voulait pas parler de son geste sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Pour lui, de voir des sourires sur les visages des personnes qu’il aide, ça lui suffit amplement.

• À lire aussi: Une grande question à régler

• À lire aussi: Quatre villes choisies pour accueillir des matchs

«Redonner à ma communauté fait partie de mes valeurs les plus profondes, a souligné Yves Ulysse Jr. Les paroles ne donnent rien si les actions ne suivent pas.

«J’ai demandé à mon ami Paul Evra, qui est directeur général du Centre lasallien, comment je pourrais apporter ma contribution pour cet événement spécial.»

Evra a trouvé un grossiste qui pourrait lui trouver cette importante quantité de dindes. Ulysse a ramassé la facture, qui s’élevait à près de 4000 $.

C’est un bon montant considérant que l’athlète de 32 ans n’a pas empoché des millions avec ses combats de boxe.

Rencontre émouvante

Par la suite, le pugiliste a mis la main à la pâte en faisant la distribution des denrées aux 100 familles dans le besoin. Pour les familles plus nombreuses, il a remis deux dindes au lieu d’une seule. Il était notamment accompagné de l’animateur Kevin Raphaël, du journaliste Andy Mailly-Pressoir et, bien sûr, du père Noël.

Durant sa tournée, il a vécu une situation qui l’a beaucoup ému.

«À plusieurs endroits, les enfants nous ouvrent la porte. Ils sont heureux parce qu’on arrive chez eux avec de la nourriture, mais aussi des cadeaux. Cette fois, ils étaient encore plus souriants parce que le père Noël était avec nous.

«Il y a un endroit où l’on se souvenait qu’il y avait deux enfants. Toutefois, lorsqu’on est arrivés avec le père Noël, on a découvert qu’il y en avait aussi un troisième. Il était handicapé et on voyait dans ses yeux qu’il voulait nous dire merci, mais il n’était pas capable de le faire. Ça m’a bouleversé.»

Ébranlé, le boxeur a quitté la scène. Il avait les larmes aux yeux par ce qu’il venait de voir. Il venait d’avoir une nouvelle preuve que son geste pouvait faire une différence.

«J’ai carrément gelé quand j’ai vu le garçon. Je suis sorti dehors pour reprendre mes esprits. Ça m’a beaucoup touché comme rencontre.»

Pas une seule fois

Ulysse fait du bénévolat pour le Centre lasallien Saint-Michel depuis 18 mois. Tous les vendredis, depuis le début de la pandémie, il participe à la distribution de denrées alimentaires.

«J’adore cela parce que je vois que je peux faire une différence dans la vie de plusieurs centaines de personnes, a expliqué le boxeur. C’est du concret et tu vois les réactions de joie quand ils reçoivent leur nourriture.

«Ça n’a pas de prix.»

Au fil des semaines, il a été accompagné de plusieurs personnalités sportives, dont Georges St-Pierre, Hassoun Camara et Anthony Duclair.