Crédit : Douglas DeFelice-USA TODAY Sports

Club de foot Montréal

Clément Diop n’est pas protégé par l'Impact

Publié | Mis à jour

L’Impact de Montréal a dévoilé sa liste de protection en vue du repêchage d’expansion de l’Austin FC qui aura lieu mardi et le gardien Clément Diop ne fait pas partie des douze joueurs protégés.

Outre Diop, les défenseurs Rudy Camacho, Jorge Corrales, Rod Fanni et Jukka Railtala sont aussi disponibles, de même que les milieux de terrain Steeven Saba, Shamit Shome, Orji Okwonkwo et Maxi Urruti, tout comme l’attaquant Anthony Jackson-Hamel.

La liste de protection inclut les noms des défenseurs Luis Binks, Zachary Brault-Guillard, Mustafa Kizza et Joel Waterman, les milieux de terrain Ballou Tabla, Lassi Lappalainen, Emanuel Maciel, Samuel Piette, Amar Sejdic et Victor Wanyama. Les attaquants Romell Quioto et Mason Toye sont aussi protégés.

Les joueurs formés au club de moins de 25 ans n’ont pas à être protégés. C’est le cas des gardiens James Pantemis et Jonathan Sirois, des défenseurs Keesean Ferdinand, Clément Bayiha et Karifa Yao, ainsi que des milieux Jean-Aniel Assi, Mathieu Choinière, Tomas Giraldo, Sean Rea, Nathan-Dylan Saliba et Rida Zouhir.

Étonnant

Il est difficile de comprendre pourquoi Diop, 27 ans, n’a pas été protégé par l’Impact, lui qui a ravi le poste de gardien titulaire à Evan Bush cette saison.

Soit le Bleu-Blanc-Noir a une entente avec Austin qui prendra un autre joueur, soit Olivier Renard est sur le point d’acquérir un autre gardien d’expérience en vue de la saison 2021.

Comme le repêchage d’expansion aura lieu seulement quelques heures avant le match de Ligue des champions contre CD Olimpia, on se demande qui sera en poste devant la cage montréalaise.

En 20 rencontres de MLS cette saison, Diop a présenté un dossier de 7 victoires, 11 défaites et 2 matchs nuls, réalisant trois jeux blancs et une moyenne de but accordé de 1,80.

Amputé

Pour en revenir au match, c’est avec un effectif amputé que l’Impact va affronter le CD Olimpia, mais Thierry Henry estime que ce n’est pas une raison pour craindre le pire.

«Il y a des joueurs qui sont partis chez eux et chez nous, il y a eu le COVID entre temps.»

Pour l’entraîneur du Bleu-Blanc-Noir, il n’est pas question de chercher des excuses pour expliquer d’éventuelles difficultés.

«On peut s’asseoir et parler de toutes les difficultés qu’on a eues cette année, mais Olimpia peut faire la même chose.»

«Notre équipe s’est toujours battue, quelque soit les circonstances ou les erreurs. Il faut aller au bout de nos idées malgré le manque de joueurs et d’heures d’entraînement.»

Ressources

Parmi les joueurs qui seront absents chez l’Impact, il y a le milieu de terrain Bojan, dont le club n’a pas exercé l’option sur le contrat pour la saison prochaine et qui a choisi de rentrer en Espagne plutôt que de jouer ce match.

La semaine dernière, le jeune Amar Sejdic, 24 ans, a affirmé qu’il voulait qu’on lui confie plus de responsabilités pour pallier le départ du Catalan.

Thierry Henry estime que Sejdic a fait le nécessaire cette saison pour prouver qu’il pouvait lui faire confiance.

«Que Bojan joue ou pas, Amar a pris ses responsabilités, a-t-il insisté. Il a énormément progressé et il a peut-être surpris pas mal de personnel.

«On avait une idée de ce qu’on voulait faire avec lui, ç’a pris du temps en début de championnat, mais il a travaillé fort et il fait les efforts.»